LaTribuneAuto

 

Restez connecté sur l’actualité automobile

 

 

Le choix d’un type de motorisation pour sa voiture est complexe en 2021

La marche forcée vers l’électrique rend le choix d’un type de motorisation compliqué en 2021

La multiplication des énergies disponibles et la marche forcée vers le véhicule électrique imposée par le pouvoir politique rendent le choix d’un type de motorisations extrêmement compliqué pour l’acheteur d’un véhicule en 2021.

Entre l’essence, le diesel, le GPL, le GNV, le superéthanol, le « mild hybride » essence (ou hybride léger essence), l’hybride essence (auto rechargeable), l’hybride rechargeable essence, le « mild hybride » diesel (ou hybride léger diesel), l’hybride diesel (auto rechargeable), l’hybride rechargeable diesel, l’électrique et l’hydrogène, une auto peut potentiellement recourir à treize types de motorisations différentes en 2021.

Aux caractéristiques techniques intrinsèques des différentes sources d’énergie s’ajoutent la densité du réseau de stations service distribuant les carburants, le prix des carburants, la consommation du véhicule et le prix de vente du véhicule équipé de la motorisation.

Tout cela est bien compliqué, tant pour un néophyte que pour un distributeur ou un professionnel de l’automobile.

A cette complexité technique et économique s’ajoute des incitations financières à l’achat et un système de bonus malus écologique particulièrement incitatif pour la voiture électrique et le véhicule à hydrogène en 2021.

Enfin, la création de Zones à Faibles Emissions mobilité va progressivement mais irrémédiablement interdire de circulation certaines catégories de motorisations dans les zones urbaines.

Bref, l’environnement énergétique, économique et règlementaire rend l’achat d’un véhicule particulièrement complexe en 2021.

A cela s’ajoute des dispositifs règlementaires qui peuvent évoluer avec le temps avec une très faible visibilité pour l’acheteur.

C’était beaucoup plus simple avant mais pas forcement mieux. Jusqu’à  73% des acheteurs de véhicules neufs (en 2012) optaient pour le carburant Diesel alors que les kilométrages moyens parcourus ne justifiaient pas cette domination du carburant Diesel.

Nous allons pendant, près de quinze jours, préciser pour chacun des différents carburants l’usage recommandé du carburant et les différents points de l’environnement règlementaire à intégrer pour faire un choix éclairé en matière de sources d’énergie dans l'environnement connu de l'année 2021.

Eric Houguet, 20/07/2021
   
Copyright © LaTribuneAuto.com 2021