LaTribuneAuto

 

Restez connecté sur l’actualité automobile

 

 

La perspective d’interdictions de circulation disqualifie le Diesel en 2021

Le Diesel victime en 2021 de la perspective de se voir frapper d'interdiction de circulation dans les ZFE-m

La perspective de se voir frapper d'interdiction de circulation dès 2024 avec une voiture Diesel moderne achetée en 2021 est totalement dissuasive à l’achat.

1.   Contraintes techniques (dont autonomie): aucune. L’autonomie est supérieure à 500 km sur la quasi-totalité des véhicules Diesel.

2.   Surcoût à l’achat : de l’ordre de 2 000 à 2 500 euros en moyenne par rapport à l’essence (2 500 euros sur la Peugeot 308 Berline).

3.   Nombre de stations-service distribuant le carburant : à fin 2018, 11 068 stations-service étaient en activité.

4.   Prix du carburant à la pompe : 1,45 euro le litre de Diesel en moyenne au mois de juillet 2021. A titre de comparaison, le SP95 est à 1,55 euro le litre.

5.   Bonus-malus à l’achat : malus à l’achat à partir de 133 g de CO2 en 2021 (50 euros). Le malus à l’achat atteint jusqu’à 30 000 euros (à partir de 219 g/km)

6.   Incitations financières à l’achat : aucune.

7.   Restrictions de circulation : Interdiction de circulation à compter de 2024 dans la métropole du Grand Paris. Interdictions de circulation prévues en 2026 dans la Métropole de Lyon et en 2028 dans la Métropole Europole de Strasbourg. Interdictions de circulation non connues à ce jour dans les autres zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m).

Mis à part Paris, plusieurs grandes villes ont décidé d’interdire la circulation de véhicules diesel selon des modalités propres à chaque ville. On compte parmi ces villes Clermont-Ferrand, Fort-de-France, Grenoble, Lyon, Marseille, Nice, Reims, Rouen, Saint-Etienne, Strasbourg, Toulon ou encore Toulouse. En Europe, plusieurs villes projettent l'interdiction de circulation des véhicules diesel: Bruxelles, Rome, Athènes, Barcelone ou encore Hambourg font partie de ces villes.

8.   Consommation : la consommation moyenne d’un Renault Captur Blue dCi 95 Diesel est de 5 litres aux 100 km. A titre de comparaison, la consommation moyenne d’un Renault Captur TCe 90 essence est de 6 litres aux 100 km.

9. Surcoût à l’entretien : aucun.

10. Perspective de revente en occasion : difficile à prévoir avec les interdictions de circulation dans les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m).

Conclusion : Le carburant Diesel n’est économiquement pas adapté aux petits rouleurs. Le surcoût à l’achat d’un véhicule Diesel (de  2 000 à 2 500 euros en moyenne) rend le carburant Diesel plus cher à l’usage sur une distance parcourue inférieure à 120 000 km. La perspective de se voir frapper d'interdiction de circulation dès 2024 avec une voiture Diesel moderne achetée en 2021 est totalement dissuasive à l’achat.

Acheter un véhicule fonctionnant au Diesel en 2021 n'est guère une idée rentable. C'est dans la plupart des cas une très mauvaise idée, à l'exception du gros rouleur conservant son véhicule Diesel quelques années dans le cadre d'une location longue durée.

Outre la quasi-impossibilité d'amortir le surcoût de la motorisation Diesel, l'interdiction de circulation qui va frapper les véhicules récents fonctionnant au Diesel va faire diminuer la cote des véhicules Diesel sur le marché de l'occasion.

Risque associé : Les futures interdictions de circulation dans les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m). Déjà mises en place à Paris, dans la Métropole du Grand Paris, Grenoble-Alpes-Métropole et dans la Métropole de Lyon, les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) ont pour objectif de réduire la pollution atmosphérique dans les zones denses les plus polluées. Le carburant Diesel, du fait du choix politique fait au travers les vignettes Crit’Air (les voitures diesel  récentes sont classées « Crit'Air 2 » alors que les véhicules essence récents sont « Crit'Air 1 » est le premier concerné par les interdictions de circulation.

Limite : Les gros rouleurs habitués au carburant Diesel constateront à l’utilisation un surcoût lié à la différence de consommation entre l’essence et le Diesel.

Sur la base d’un Renault Captur, l’écart de consommation s’élève à 1 litre aux 100 km.

Sur une distance de 30 000 km, cela représente un coût additionnel en essence de 615 euros.

Les 30 000 kms parcourus en Renault Captur TCe 90 essence coûte 2 790 euros en carburant essence SP95.

Les 30 000 kms parcourus en Renault Captur Blue dCi 95 Diesel coûte 2 175 euros en carburant Diesel.

Eric Houguet, 22/07/2021
   
Copyright © LaTribuneAuto.com 2021