LaTribuneAuto

 

Restez connecté sur l’actualité automobile

 

 

Changement d'heure : les bonnes pratiques en matière d'éclairage

Dimanche 28 octobre 2018, la France est passée à l'heure d'hiver.

A cette période, l’Observatoire National de la Sécurité Routière note un pic d’accidents, surtout aux heures de pointe, entre 7h-10h et 17h-19h, où l’obscurité gagne et avec des conditions météo qui se détériorent.

Les premières victimes de ces accidents sont les piétons et les cyclistes (Source: Sécurité Routière).

La baisse de luminosité induit un changement de perception : réduction du champs visuel, atténuation des contrastes, appréciation faussée des distances de sécurité… alors que l’éclairage est un vecteur essentiel de la sécurité autant pour les conducteurs que les usagers de la route.

Les phares sont les seuls équipements de la voiture permettant de mieux voir et d’être vu, de mieux appréhender la route et les dangers potentiels.

La qualité de l’éclairage n’est donc pas à négliger. Et les bonnes pratiques sont simples à appliquer :

1. Choisir les lampes avant les plus adaptées à son usage lors de leurs remplacements:

Les lampes halogènes sont conçues pour améliorer la visibilité. Elles facilitent la conduite de nuit. Les obstacles et les dangers sont repérés plus rapidement.

2. Procéder au changement systématique des lampes de feux avant par paire  

En fin de vie, l’intensité des lampes baisse et réduit la visibilité sur la route et le pouvoir réfléchissant des panneaux de signalisation. Une lampe usagée se détériore plus rapidement et finit par s'éteindre peu de temps après que la première lampe ait rendu l'âme. Des lampes neuves changées en même temps améliorent la visibilité du conducteur en émettant une lumière homogène plus vive et en éclairant plus loin sans éblouir les autres automobilistes.

  

Eric Houguet, 29/10/2018
   
Copyright © LaTribuneAuto.com 2018