LaTribuneAuto

 

Un combiné d’instrumentation numérique incurvé équipe le Volkswagen Touareg

Le Volkswagen Touareg embarque un combiné d’instrumentation numérique incurvé « cockpit Innovision ».

Si l’affichage incurvé est devenu monnaie courante à l’intérieur des maisons ou sur les smartphones, c’est une première en grande série pour l’automobile.

L'affichage incurvé du Volkswagen Touareg permet le remplacement des affichages analogiques placés derrière le volant par un affichage haute résolution incurvé et librement paramétrable.

Le conducteur peut faire apparaître en plein écran des cartes de navigation, des informations de conduite ou l’état des systèmes d’assistance.

C’est le conducteur qui en décide en fonction de la situation de conduite et de ses préférences personnelles. Le compteur de vitesse, les cartes de navigation, la liste téléphonique s’affichent à l’écran du combiné d’instrumentation de 31 cm de diagonale (12,3 pouces).

Une commande intelligente est cachée sur un calculateur placé derrière le cockpit, à l’abri du regard du conducteur. Elle veille à ce que le conducteur voie en permanence les contenus dont il a besoin. Il peut choisir entre des informations détaillées sur le trajet en cours, la carte de navigation, ses contacts téléphoniques ou les détails de la sélection de chansons jouées.

Chaque information peut s’afficher sur l’ensemble de l’écran ou être combinée avec d’autres contenus. Le paramétrage de l'écran s’effectue via le volant multifonctions ou l’écran tactile du système d'info-loisirs. Il est possible de zoomer sur la carte de navigation directement depuis le combiné d’instrumentation.

La netteté et le contraste des affichages réside dans un processus de fabrication grâce auquel le combiné d’instrumentation réfléchit jusqu’à 4 fois moins de lumière qu’en plein soleil. Le processus appelé bonding optique permet de relier étroitement l’écran et le verre. Grâce à cette association des deux composants, le combiné d'instrumentation réfléchit jusqu’à quatre fois moins la lumière. Le conducteur ne court virtuellement aucun risque d’être ébloui et les affichages demeurent nets et contrastés, aussi bien dans l’obscurité qu’en cas de rayonnement solaire direct.

La courbure de l'affichage suit la courbure naturelle de l’œil. Le conducteur perçoit mieux les voyants et signaux lumineux, même situés au bord de l’écran, ce qui confère un net avantage à cet affichage par rapport aux moniteurs incurvés qui équipent les intérieurs des maisons : avec ces moniteurs incurvés, un seul spectateur à la fois bénéficie de l’angle de vue optimal. A bord d’une voiture, l’affichage incurvé s’adapte de manière optimale à l’angle de vue du conducteur.

« Un affichage incurvé procure un gain de confort et de sécurité aux automobilistes. Et il offre plus de liberté et d’espace aux constructeurs automobiles lors de la conception du cockpit », explique Steffen Berns.

« L’époque des écrans plats à bord des voitures est révolue », déclare Steffen Berns, Président de la Division Car Multimedia.

Les constructeurs automobiles souhaitent éliminer les commutateurs, boutons et régulateurs mécaniques dans le cockpit, pour les remplacer par des écrans numériques.

Eric Houguet, 14/02/2019
Copyright © LaTribuneAuto.com 2020