LaTribuneAuto

 

La connexion des batteries des voitures électriques au cloud prolonge la durée de vie

Le stress accélère le vieillissement des cellules. Ce que les généticiens ont mis en évidence pour les cellules du corps humain s’applique également aux cellules des batteries des voitures électriques.

Avec l’âge, les performances et la capacité des batteries décroissent, et par conséquent l’autonomie des véhicules électriques.

Pour prolonger la durée de vie des batteries des voitures électriques, Bosch développe des services en lien avec le cloud, qui viennent compléter les systèmes de gestion de la batterie à bord des véhicules électriques.

Des fonctions logicielles intelligentes dans le cloud analysent en continu l’état de la batterie et prennent des mesures pour prévenir ou ralentir le vieillissement des cellules.

Les données en temps réel issues du véhicule électrique et de son environnement jouent un rôle déterminant à cet égard.

Les services cloud font appel à ces données pour optimiser chaque processus de charge.

L’usure de la batterie d’une voiture électrique peut ainsi afficher jusqu’à 20 % de réduction.

Les experts estiment que les batteries lithium-ion actuelles ont une durée de vie moyenne de huit à dix ans et peuvent supporter entre 500 à 1 000 cycles de charge. Les fabricants de batteries garantissent généralement un kilométrage compris entre 100 000 et 160 000 kilomètres. Mais une recharge rapide, un grand nombre de cycles de charge, un style de conduite trop sportif et des températures trop élevées ou trop basses constituent des facteurs de stress pour les batteries et les font vieillir prématurément.

Le rôle des services Bosch basés sur le cloud « Battery in the cloud » est d’identifier ces facteurs de stress et d’y remédier. Pour ce faire, toutes les données relatives à la batterie telles que la température ambiante actuelle et le comportement de charge sont transmises en temps réel au cloud. Des algorithmes générés par des méthodes d’apprentissage machine y sont utilisés pour analyser l’information. Bosch affiche à tout moment l’état actuel des batteries et peut aussi prévoir avec fiabilité leur durée de vie restante et leurs performances.

Les connaissances acquises sur l’état actuel de la batterie permettent à Bosch de protéger les batteries contre le vieillissement. A titre d’exemple, les batteries entièrement rechargées vieillissent plus rapidement à des températures particulièrement élevées ou basses. Si leur niveau de charge est en revanche réduit, ne serait-ce que de quelques pourcents, cela les protège de toute usure involontaire. C’est pourquoi les services cloud de Bosch veillent à ce que les batteries ne soient pas chargées à 100 % par temps très chaud ou très froid.

Les algorithmes utilisés pour l’analyse prennent toujours en compte les données de l’ensemble de la flotte de véhicules électriques. Cette intelligence en essaim est essentielle pour identifier rapidement un plus grand nombre de facteurs de stress pour les batteries des véhicules électriques.

A l’avenir, les données issues du cloud permettront d’améliorer l’entretien et la réparation des batteries. Dès qu’un défaut de la batterie sera détecté, le conducteur recevra une notification. La batterie pourra ainsi dans la mesure du possible être réparée avant d’être irrémédiablement endommagée ou de s’arrêter complètement de fonctionner.

Les services cloud de Bosch optimisent le processus de recharge. C’est précisément lors de la recharge de la batterie d’une voiture électrique  que ses cellules risquent de perdre durablement en performance et en capacité. Un logiciel intelligent calcule une courbe de charge individuelle dans le cloud pour chaque processus de charge individuel, au domicile comme durant les déplacements. La batterie est rechargée de manière optimale, ce qui contribue à préserver les cellules.

  


Eric Houguet, 10/07/2019
Copyright © LaTribuneAuto.com 2019