LaTribuneAuto

 

Le SUV Ford Kuga se décline en version Flexifuel fonctionnant au Superéthanol-E85

Le SUV compact Ford Kuga se décline en version Flexifuel.

Le Kuga Flexifuel repose sur la motorisation 1.5 litre essence EcoBoost 150 ch dont la gestion électronique, capable de s’adapter automatiquement au mélange utilisé, le circuit d’alimentation en carburant, ainsi que les sièges de soupapes ont été modifiés.

Ces optimisations permettent au Kuga Flexifuel de pouvoir rouler au Superéthanol-E85 sans risquer d’endommager le véhicule. Cela n’affecte pas le ressenti de conduite qui demeure identique à la version essence EcoBoost.

Le véhicule dispose de la garantie constructeur Ford et d'un programme d’entretien proche de celui d'un véhicule essence.

Fonctionnant indistinctement au carburant E85 (85% d'éthanol, 15% d'essence), au Sans Plomb 95 E5/E10 ou au mélange des deux dans n’importe quelle proportion, le Kuga Flexifuel dispose d'un unique réservoir.

Le Superéthanol-E85 est un carburant qui peut contenir jusqu’à 85% de bioéthanol d’origine végétale, produit à partir de betteraves, de céréales et de leurs résidus. Le bioéthanol est une énergie renouvelable obtenue par la fermentation qui transforme les sucres en alcool.

Les émissions de CO2 du bioéthanol, en analyse de cycle de vie, sont réduites de 70% par rapport à l’essence fossile.

Le cycle de vie complet comprend les émissions de CO2 résultant de la production des matières premières agricoles, de leur transformation en éthanol, de la combustion dans les véhicules dont on déduit l'absorption de CO2 par la photosynthèse des cultures utilisées.

Bien que le contenu énergétique d’un litre de bioéthanol soit inférieur à celui de l’essence et engendre une consommation supérieure généralement comprise entre 20% et 25%, l’équation économique du carburant Superéthanol-E85 est largement gagnante grâce à un prix moyen au litre de 0,68 euro.

La technologie EcoBoost est adaptée au carburant E85 qui propose un indice d’octane supérieur, permet une combustion améliorée et un rendement légèrement supérieur de l’ordre de 3% par rapport à une motorisation atmosphérique.

Exclusivement disponible en traction, le Kuga Flexifuel peut être couplé à une boite manuelle (156 g/km d'émissions de CO2 NEDC corrélées et 6,9 litres aux 100 km en cycle mixte pour une consommation 100% essence), ou à une boîte automatique six vitesses (202 g/km d'émissions de CO2 NEDC corrélées et 8,9 litres aux 100 km en cycle mixte pour une consommation 100% essence).

Dans le premier cas, l’abattement de 40% du CO2 pour les véhicules Flexifuel ramène la version manuelle à 96 g CO2 /km, un seuil sans malus. Pour la version automatique, il faudra compter sur un malus de 60 euros avec un CO2 réduit à 122 g/km.

Le surcoût à l’achat est de 100 euros par rapport à la motorisation EcoBoost équivalente.

Le Kuga Flexifuel est disponible à partir de 29 100 euros en finition Titanium, 31 100 euros pour la déclinaison sportive ST-Line et 34 250 euros avec la griffe Vignale.

Plus de 1 100 stations distribuant du Superéthanol-E85 sont réparties dans toute la France.

Eric Houguet, 19/07/2019
Copyright © LaTribuneAuto.com 2020