LaTribuneAuto

 

La smart EQ fortwo affiche une grille de calandre redessinée

La mini-voiture électrique biplace smart EQ fortwo s'offre un design légèrement remanié sur le plan visuel.

La grille de calandre redessinée est plus basse alors que les blocs optiques sont au-dessus.

La smart fortwo affiche une grille de calandre en V, sans emblème, peinte dans le coloris du véhicule.

La technique d'éclairage s'enrichit en option de blocs optiques à LED intégraux. Trois grands éléments à diodes luminescentes actives créent une signature lumineuse caractéristique et assurent également, en complément de la fonction de feux de croisement et de route, celle de clignotants. En liaison avec les clignotants, les projecteurs LED hautes performances en option accueillent le conducteur à l'ouverture du véhicule avec une mise en scène lumineuse.

Les feux arrière sont modernisés sur le plan visuel et technique. Dans la géométrie de base rhomboïdale, des centaines d'éléments lumineux à LED multiplient les contours et créent, sous des cabochons grand format, un effet de profondeur. La signature lumineuse du véhicule varie selon la distance et l'angle d'observation.

À l’intérieur, les nouveautés les plus visibles sont la console centrale et le système média connect doté d'un écran tactile de huit pouces.

La smart fortwo biplace permet l'interaction en continu avec les téléphones portables des passagers.

L'appli smart EQ Control et les services « ready to » rassemblent des informations sur l'état du véhicule, la recharge électrique, les places de stationnement disponibles et la navigation.

Dotée d'un moteur électrique de 40 kW de puissance continue (60 kW de puissance maxi), la smart fortwo délivre un couple maxi de 160 Nm.

La smart EQ fortwo atteint une vitesse de pointe de 130 km/h et accélère de 0 à 100 km/h en 11,60 secondes.

La smart EQ fortwo (avec un chargeur embarqué de 4,6 kW) affiche une consommation électrique en cycle mixte aux 100 km comprise entre 16,5 et 15,2 kWh (« valeurs de CO2 NEDC »).

Composée de trois modules haute tension et de 96 cellules haute tension au total, la batterie lithium-ion affiche une capacité de 17,6 kWh.

La récupération assistée par radar permet de freiner de manière toujours optimale afin de maintenir une distance suffisante avec le véhicule en amont. Les phases de circulation en roue libre et de freinage sont synchronisées afin de reconduire une quantité maximale d'énergie cinétique dans la batterie.

La smart EQ fortwo revendique une autonomie de 147 à 159 kilomètres.

Un chargeur de bord de 22 kW doté d'une fonction de recharge rapide est proposé en option.

Il permet de recharger la fortwo électrique de 10% à 80% d'autonomie en à 40 minutes lorsque la recharge en trois phases est possible selon les données locales.

Eric Houguet, 06/09/2019
Copyright © LaTribuneAuto.com 2019