LaTribuneAuto

 

Le Toyota C-HR restylé propose deux motorisations hybrides

Le Toyota C-HR s'offre quelques évolutions esthétiques avant et arrière qui lui confèrent une allure plus raffinée.

Le Toyota C-HR continue de se démarquer par ses lignes de coupé et son identité visuelle emblématique.

La proue et la poupe ont fait l’objet d’un restylage, tandis qu’une lame inférieure peinte souligne la silhouette dynamique à la posture haute et bien campée.

L’éclairage avant et arrière est équipé de la technologie LED.

De face, les feux de jour et les clignotants sont réunis en un seul projecteur dessinant une ligne souple au-dessus du faisceau principal.

À l’arrière, les combinés de feux restylés sont reliés entre eux par un becquet de coffre noir laqué.

L’entrée en scène du Toyota C-HR restylé s’accompagne d’une nouvelle motorisation hybride 2.0 litres 184 ch Dynamic Force en plus du 1.8 litre hybride 122 ch remanié.

Le groupe hybride 1.8 litre retravaillé de 122 ch affiche des émissions de CO2 de 109 g/km en norme WLTP (en cours d’homologation), soit 86 g/km en données NEDC corrélé (en cours d’homologation).

La motorisation hybride 2.0 litres 184 ch Dynamic Force est à 118 g/km en norme WLTP (en cours d’homologation), soit 92 g/km en données NEDC corrélé (en cours d’homologation).

La dynamique de conduite évolue grâce à une modification des suspensions qui améliore le confort routier, tout en conservant la maniabilité du modèle.

Le C-HR a fait l’objet de mesures de réduction des caractéristiques NVH, au profit du confort acoustique de l'habitacle.

Le Toyota C-HR revisité s'offre un système multimédia équipé des interfaces d’intégration de smartphones Apple Carplay et Android Auto.

Comme le système multimédia effectue les mises à jour cartographiques à distance par la technologie « over the air », le conducteur profite de la dernière version des cartes routières européennes sans s’en rendre compte.

Eric Houguet, 01/10/2019
Copyright © LaTribuneAuto.com 2020