LaTribuneAuto

 

PSA est le premier déposant français de brevets à l'INPI en 2019

PSA est le premier déposant français de brevets à l'INPI en 2019 devant Valeo, Safran, le CEA et Renault

PSA et Valeo, les deux premiers du palmarès, se maintiennent l’un et l’autre au-dessus de la barre des 1 000 demandes publiées sur une année.

PSA
est à la première place, passant de 1 074 demandes publiées en 2018 à 1 183 en 2019.

Valeo est au deuxième rang avec 1 034 demandes de brevets publiées (contre 1 355 en 2018).

Les brevets de Valeo (deuxième au classement des déposants de brevets en France en 2019 et premier de 2016 à 2018) se concentrent sur l’électrification des véhicules et l’assistance à la conduite.

En 2019, les brevets de Valeo ont notamment porté sur :

- les systèmes électriques 48V qui permettent l’électrification et l’hybridation à moindre coût des véhicules;
- les systèmes d’éclairage intégrant notamment de l’intelligence artificielle ;
- les systèmes de télématiques embarqués permettant de localiser les véhicules et d'assister les conducteurs ;
- les systèmes de nettoyage de capteurs d’assistance à la conduite mis au point par Valeo (comme les caméras ou les LiDARs) et qui permettent leur fonctionnement optimal quelles que soient les conditions de route (pluie, boue, brouillard, neige, etc.).

La troisième place est occupée par Safran avec 871 demandes publiées (783 demandes publiées en 2018).

Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est à la quatrième place avec 659 demandes publiées en 2109 (674 demandes publiées en 2018).

Renault a publié 426 demandes de brevets auprès de l'INPI en 2019 (pour 453 en 2018).

Faurecia a publié 221 demandes de brevets auprès de l'INPI en 2019 (pour 111 en 2018).

Michelin a publié 152 demandes de brevets auprès de l'INPI en 2019 (pour 332  en 2018).

Le groupe de télécommunication Orange se classe en 2019 au 11ème rang avec 210 demandes publiées (207 en 2018).

Continental Automotive occupe la 17ème place, avec 153 demandes publiées en 2019 (120 en 2018).

Nissan occupe la 21ème place avec 111 dépôts de brevets en 2019.

Suzuki occupe la 23ème place avec 102 dépôts de brevets en 2019.

L’INPI a reçu 14 844 demandes de brevets, un chiffre en diminution de 8,5% par rapport à 2018 (16 222 demandes).

Parmi les 50 premiers déposants de brevets en France, figurent les principaux groupes industriels français qui investissent dans l’innovation, mais aussi des organismes de recherche publique, des entreprises étrangères et des entreprises de taille intermédiaire.

La concentration concernant le nombre de demandes de brevets publiées est forte.

Les demandes de brevets publiées par les 50 premiers déposants représentent plus de la moitié du total des demandes publiées (52 %).

Cette année encore les grands acteurs du secteur automobile restent en tête, suivis des principaux secteurs industriels où la France est en pointe : aéronautique, électronique/électricité et chimie.

En 2019, 23 entreprises françaises ont publié plus de 100 brevets auprès de l'INPI.

Parmi elles, 7 opèrent directement sur le marché automobile (PSA, Valeo, Renault, Michelin, Continental, Nissan et Suzuki).

Les 20 premiers déposants français de brevets en 2019:

Rang  Déposant des brevets  Nombre de brevets publiés

1 GROUPE PSA: 1 183
2 GROUPE VALEO: 1 034
3 SAFRAN: 871
4 COMMISSARIAT AUX ENERGIES ATOMIQUE ET ALTERNATIVES: 659
5 GROUPE RENAULT: 426
6 CNRS: 356
7 AIRBUS GROUP: 351
8 THALES: 265
9 L'OREAL: 263
10 FAURECIA: 2211
11 ORANGE: 210
12 STMICROELECTRONICS: 193
13 IFP ENERGIES NOUVELLES: 190
14 GROUPE ARKEMA: 173
15 AIR LIQUIDE: 162
16 SAINT-GOBAIN: 154
17 CONTINENTAL: 153
18 MICHELIN: 152
19 ALSTOM: 120
20 PLASTIC OMNIUM: 116

Méthodologie du palmarès établi par l’INPI: ce palmarès est établi par l’INPI en comptabilisant le nombre de demandes de brevets par la voie nationale (c’est-à-dire auprès de l’INPI) publiées en 2019. Le palmarès tient compte de la structure des groupes, en regroupant les filiales appartenant à un seul groupe, contrairement à d’autres palmarès de brevets tels que ceux de l’OEB ou de l’OMPI.

Source: INPI 2020

Fl, 26/06/2020
Copyright © LaTribuneAuto.com 2021