LaTribuneAuto

 

La Bugatti Chiron réalise une assistance par télédiagnostic en temps réel

La Bugatti Chiron met en œuvre un système d’analyse des données de télémétrie en temps réel.

La télémétrie facilite le travail des « flying doctors » de Bugatti en fournissant à tout moment des données utiles sur le véhicule connecté Bugatti.

Le système de transmission et d’analyse des données pour la communication entre le véhicule et le service client a été développé pour la première supersportive Bugatti Veyron 16.4. Depuis 2004, le constructeur alsacien est capable d’assurer un suivi technique personnalisé de chacun des modèles sortis de l’atelier Bugatti, directement depuis le siège de l’entreprise à Molsheim.

Sur la Bugatti Chiron, la dernière supersportive de la marque qui développe 1 500 chevaux, la transmission des données est effectuée en temps réel, à toute heure du jour et de la nuit.

Le système de télémétrie de Bugatti s’appuie principalement sur le réseau de téléphonie mobile. Il surveille l’état de fonctionnement de chaque modèle de la marque en circulation et transmet des données vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept, partout dans le monde, à condition que le véhicule se trouve dans une région couverte par le réseau mobile.

Moteur, transmission, éclairage, climatisation ou infodivertissement : le système surveille près de 10 000 signaux qui concernent tous les organes et éléments du véhicule. Quel que soit l’endroit où se trouve la voiture, les données en temps réel parviennent à Bugatti. Au moindre incident, une notification est envoyée sur le téléphone portable du technicien hautement qualifié du véhicule.

Le système de télémétrie permet une communication bidirectionnelle entre Bugatti et la voiture.

L’ordinateur portable Bugatti « échange » avec une boîte en aluminium placée à bord du véhicule. La boîte mesure à peine 140 mm de large, 50 mm de haut et 100 mm de long. La boîte héberge huit réseaux, notamment des bus CAN (Controller Area Network). Un réseau permet de relier entre eux les calculateurs qui commandent les différents organes de la voiture. Le réseau permet d’échanger des données entre les différents systèmes de commande. Le système de télémétrie écoute la « conversation » en fonction des événements déclencheurs paramétrés et collecte les données de diagnostic auprès d’une trentaine d’unités de commande embarquées dans le véhicule, afin de les transmettre dans un format chiffré au service client de Molsheim.

La transmission entre le véhicule et le serveur sépare systématiquement les différents types de données et utilise des certificats de sécurité distincts sans cesse actualisés et adaptés aux normes de sécurité les plus récentes. Le suivi par télémétrie nécessite le consentement écrit du conducteur de la Bugatti.

Le technicien hautement qualifié du véhicule peut envoyer des données au véhicule et effectuer la modification de certains paramètres ou mettre à jour des configurations.

Copyright Photo 2018 Bugatti Automobiles S.A.S.

Eric Houguet, 16/04/2018
Copyright © LaTribuneAuto.com 2018