LaTribuneAuto

 

Le plastique recyclé amené à s’installer durablement dans les voitures

Volvo entend utiliser au moins 25% de plastique recyclé dans chacun de ses nouveaux modèles à l’horizon 2025.

Pour donner de la viabilité de son projet, le constructeur suédois a dévoilé une version spéciale du  SUV XC60 hybride rechargeable T8.

Identique en tous points au modèle existant, en apparence, il embarque des composants en matériaux recyclés en remplacement de composants équivalents en plastique.

L’intérieur de cette version spéciale du XC60 se dote d’un tunnel central en fibres renouvelables et plastiques issus de cordages marins et de filets de pêche usagés.

Au sol, la moquette contient des fibres fabriquées à partir de bouteilles en polytéréphtalate d'éthylène (PET) et d’un mélange de cotons recyclés récupérés sur les chutes de fabricants de vêtements.

Les sièges intègrent des fibres en PET issues de bouteilles en plastique.

Le matériau insonorisant logé sous le capot provient de sièges de vieux modèles Volvo.

Volvo Cars appelle les équipementiers automobiles à travailler en plus étroite collaboration avec les constructeurs pour développer des composants nouvelle génération aussi durables que possible, en particulier eu égard à leur teneur en plastique recyclé.

« Volvo Cars est déterminé à minimiser son empreinte environnementale mondiale », a déclaré Håkan Samuelsson, Président et CEO de Volvo Cars. « Le respect de l’environnement est l’une des valeurs fondamentales de Volvo, et nous continuerons de chercher de nouvelles manières de le mettre en pratique à travers toutes nos initiatives. Ce modèle, tout comme notre objectif en matière de plastiques recyclés, témoigne de cet engagement ».

« Nous collaborons déjà avec des fournisseurs visionnaires pour tout ce qui concerne la durabilité », explique Martina Buchhauser, Vice-présidente senior en charge des achats de Volvo Cars. « Pour autant, nous aurons besoin de beaucoup de plastique recyclé pour concrétiser notre ambition. C’est pourquoi nous appelons les fournisseurs et de nouveaux partenaires à investir dans les plastiques recyclés afin de nous aider à mener à bien notre projet. »

« Le recyclage et la réutilisation à grande échelle du plastique sont cruciaux pour endiguer le raz-de-marée de plastique », explique Erik Solheim, Directeur exécutif du PNUE. « L’initiative de Volvo visant à intégrer les déchets plastiques dans la conception de ses futurs véhicules est un exemple qui, nous l’espérons, sera suivi par d’autres acteurs de l’industrie automobile. Il met en évidence le fait que ce problème peut être résolu grâce au design et à l’innovation ».

Eric Houguet, 19/06/2018
Copyright © LaTribuneAuto.com 2018