LaTribuneAuto

 

Les véhicules Car2X pourront à l'avenir communiquer avec les feux de signalisation

Grâce à la technologie WLANp, les véhicules Car2X pourront à l'avenir communiquer avec les feux de signalisation. Les systèmes de signalisation transmettront les phases des feux de signalisation des environs par WLANp (ITS-G5).

Pour transmettre les données des capteurs de l'infrastructure de circulation au véhicule, la technologie WLANp Car2X est complétée par des messages supplémentaires. Cet ajout permet de mettre en œuvre des fonctions de sécurité coopérative. Elles interviennent dans des situations où le conducteur ou le véhicule ne peut pas reconnaître les usagers de la route environnants avec ses propres sens ou capteurs, ou ne peut le faire qu'à un stade très tardif.

« Basées sur des dispositifs d'intelligence artificielle au sein des systèmes de signalisation routière, les méthodes de contrôle intelligent peuvent fournir aux véhicules des informations beaucoup plus précises qu'auparavant sur les phases de feu rouge et vert »
, explique Manfred Fuhg, Drecteur de Siemens Mobility Germany.

Ces fonctionnalités ont été développées pour l'échange local d'informations entre les véhicules et les infrastructures routières numériques.

Les véhicules Car2X seront en mesure de traiter ces informations et d'informer le conducteur. Informé de la couleur des feux de circulation successifs, le conducteur peut éviter de freiner ou d'accélérer inutilement.

Ces fonctions dans le véhicule des feux de signalisation améliorent la fluidité de la circulation dans les agglomérations.

Les fonctions d'assistance pourront freiner ou accélérer sans intervention du conducteur.

Les carrefours équipés de capteurs à la pointe de la technologie permettent de détecter les piétons et les cyclistes.

Les informations précises sur l'environnement au niveau des carrefours améliorent la sécurité de tous les usagers de la route.

Manfred Fuhg déclare : « Les carrefours équipés de la technologie des capteurs radar sont en mesure d'améliorer considérablement la précision de la détection des piétons et des cyclistes. Les informations que les véhicules ne sont pas capables de détecter eux-mêmes sont fournies aux intersections complexes, et accidentogènes. »

L'utilisation des infrastructures routières, en particulier dans les villes, offre des avantages cruciaux par rapport aux autres approches Car2X, explique Gunnar Koether, Responsable de la Sécurité Automobile chez Volkswagen : « Contrairement aux données de localisation relativement imprécises d'un smartphone, l'utilisation de capteurs analogues à ceux du véhicule offre des données très précises pour une zone critique. Une condition essentielle pour éviter les fausses alertes. En plus des obstacles techniques, la confidentialité est un autre aspect qui pourrait décourager les gens d'utiliser leur smartphone personnel. ».

Les fonctions coopératives pour la conduite en réseau ne peuvent être efficaces que si l'infrastructure routière et tous les usagers de la route parlent la même langue (normes WLANp).

Eric Houguet, 19/11/2018
Copyright © LaTribuneAuto.com 2020