LaTribuneAuto

 

DACIA Spring

ÉVALUATION

 

Une mini-citadine lectrique accessible affichant une autonomie de 230 km

 

6.4

 

Design

Espace

Pratique

Confort

Comportement

Sécurité

Qualité

Environnement

Prix

Revente

  8/10

  8/10

  5/10

  6/10

  5/10

  6/10

  6/10

10/10

  6/10

  4/10

 
  © Dacia
   

 

Synthése

Une mini-citadine électrique low cost à partir de 17 000 euros


Proposée uniquement avec une motorisation électrique en France, la Dacia Spring est à ce jour la voiture électrique la moins chère du marché européen.

La Dacia Spring entend répondre sans superflu à l'essentiel des besoins de mobilité urbaine et périurbaine.

La motorisation électrique développe une puissance réduite de 44 chevaux et un couple maximal de 125 Nm.

La masse à vide en ordre de marche de la Spring est contenue à 970 kg malgré un bloc batterie de 186 kg.

La Spring atteint une vitesse de pointe de 125 km/h.

Le moteur électrique est alimenté par une petite batterie lithium-ion de 27,4 kWh.

La Spring électrique n'émet pas, à l'usage, d'émission polluante ni de CO2.

Cette particularité est essentielle pour les précurseurs de la mobilité électrique. Il n'est par contre pas évident qu'elle le soit autant pour la clientèle des véhicules à prix réduit dotés de fonctionnalités essentielles.

La Dacia Spring revendique une autonomie de 230 kilomètres en cycle homologué WLTP permettant une utilisation exclusivement citadine et périurbaine

Résolument low cost, la Spring électrique entend rendre la mobilité électrique accessible à tous.

Une Spring à moteur thermique aurait permis de rendre la mobilité accessible à tous et sans contrainte d'autonomie.

 

Présentation

Une mini-citadine lectrique low cost de 44 ch capable de parcourir 230 km batterie charge


Proposée uniquement avec une motorisation électrique en France, la Dacia Spring se singularise par des dimensions réduites et un look affirmé de SUV avec des arches de roue élargies, des barres de toit, une garde au sol de 151 mm à vide, des bas de caisse avant renforcés et un ski arrière.

La face avant de la Dacia Spring est rythmée par un capot nervuré, une calandre pleine, un large bouclier et des optiques LED effilées.

La calandre avant pleine comporte des reliefs 3D et dissimule la trappe de recharge, dont l'ouverture se commande depuis l'habitacle.

Les jantes en tôle ajourées permettent l'installation d'enjoliveurs Flexwheel qui imitent esthétiquement les jantes alliage.

Les ailes arrière sont nervurées.

La face arrière se singularise par une lunette arrière bombée, des optiques de phare arrondies et des courbes douces.

La partie basse est dotée d'attributs de SUV : le pare-choc arrière est équipé d'un robuste bouclier non peint et d'un ski teinté en gris.

Les catadioptres sont logées dans des fausses écopes d'air et les ailes arrières sont nervurées.

Un travail particulier a été effectué sur les fonctions d'éclairage du véhicule.

A l'avant, la ligne horizontale des optiques LED effilées se prolonge dans le dessin de la calandre.

A l'arrière, les 4 feux LED forment un double Y. Les catadioptres sont logées dans des fausses écopes d'air.

Longue de 3 734 mm, la mini-citadine électrique Dacia est large de 1 579 mm et haute de 1 516 mm.

La Spring cinq portes offre quatre places dans un empattement de 2 423 mm.

La position de conduite est (trop) surélevée sans possibilité de baisser le siège conducteur.

Les places arrière bénéficient d'une garde au toit de 843 mm et d'un rayon aux genoux de 100 mm permettant d'accueillir confortablement deux adultes d'1,70 mètre.

Les passagers avant disposent de 23,1 litres de rangement répartis dans la boîte à gants, les contreforts de porte et le vide-poches de la console centrale.

Les passagers arrière disposent de poches aumônières derrière les sièges avant.

La mini-citadine électrique Dacia propose un coffre de 290 litres (sans compter le logement sous le coffre pour la roue de secours en option).

La banquette arrière est rabattable offrant alors une capacité de chargement de 620 litres.

Résolument low cost, l'habitacle de Spring arbore des inserts bleus au niveau des aérateurs de ventilation et de l'écran central.

Les contreforts de porte arborent des placages noir brillant entourés d'un liseré bleu.

Un afficheur numérique de 3,5 pouces est présent entre les compteurs.

La motorisation électrique synchrone à aimants permanents développe une puissance de 44 chevaux (33 kW) et un couple maximal de 125 Nm entre 500 et 2 500 tr/min.

Le moteur électrique est alimenté par une batterie lithium-ion de 27,4 kWh. D'un poids de 186 kg, la batterie comprends 12 modules et 72 cellules.

La masse à vide en ordre de marche de la Spring est contenue à 970 kg malgré un bloc batterie de 186 kg.

Fonctionnant sans huile et avec un nombre de pièces en mouvement réduit que sur un moteur thermique (absence de courroie notamment), le moteur électrique est simple, fiable et robuste.

La boîte de vitesse est une mollette rotative chromée avec trois positions : D (drive / marche avant), N (neutral / point mort) et R (return / marche arrière).

Le moteur de très faible puissance offre une accélération linéaire sans à-coup, une réponse immédiate à l'accélération (couple de 125 Nm disponible immédiatement), l'absence de passage de vitesse, un silence de fonctionnement et une absence de vibration.

La Spring atteint une vitesse de pointe de 125 km/h. Elle affiche des performances modestes qui la destinent à un usage urbain. Le 0 à 50 km/h est réalisé en 5,8 secondes, le 0 à 100 km/h prend 19,1 secondes. La Spring réalise un 1 000 mètres départ arrêté en 40,5 secondes et la reprise de 80 à 120 km/h nécessite 26,2 secondes.

La Spring électrique n'émet pas, à l'usage, d'émission polluante ni de CO2.

Le freinage régénératif permanent et peu prononcé récupère de l'énergie à la levée de pied de la pédale d'accélérateur, sans réellement freiner le véhicule de manière significative.

La consommation homologuée en cycle mixte s'élève à 139 Wh/km (100 Wh/km en ville).

La Dacia Spring revendique une autonomie de 230 kilomètres en cycle homologué WLTP permettant une utilisation exclusivement citadine et périurbaine (305 kilomètres en WLTP City; cycle d'homologation comportant uniquement la partie urbaine du cycle homologué). Sur un parcours urbain et périurbain de 85 kilomètres en conduite douce, nous avons relevé une autonomie de 185 kilomètres et une consommation de 151 Wh/km.

L'autonomie peut être améliorée de près de 9% par une pression sur le bouton Eco de la planche de bord grâce à une limitation de la puissance à 23 kW (au lieu de 33 kW) et une limitation de la vitesse maximale à 100 km/h.

En Europe, le roulage moyen quotidien d'une citadine est de 31 km. Sur cette base, la Spring n'a besoin que d'une seule charge par semaine.

La Dacia Spring se charge via un connecteur situé derrière la calandre. Le déverrouillage de la trappe s'effectue par une commande située dans l'habitacle, sous le volant.

Lorsque Spring est branchée, le tableau de bord affiche le témoin de charge, le pourcentage actuel de charge, la durée restante pour atteindre une charge à 100% et l'autonomie avec le niveau de charge actuel.

Depuis un smartphone, l'application MY Dacia permet de connaître en temps réel le niveau de charge de la batterie, l'autonomie disponible et de localiser la voiture en temps réel.

Pour arrêter la charge, la prise doit être déverrouillée en appuyant sur la commande d'ouverture des portes depuis la clé ou l'habitacle.

La Spring se recharge sur une prise domestique 220V ou sur une prise Green'Up avec un câble Flexicharger (mode 2) fourni de série, sur une Wallbox (avec un câble spécifique (mode 3) proposé en option) ou sur une borne DC (Prise Combo DC 30 kW en option).

La durée de charge de la batterie lithium-ion est de moins de 14 heures pour une charge à 100% sur une prise domestique de 2,3 kW, moins de 8 heures et 30 minutes pour une charge à 100% sur une Wallbox de 3,7 kW, moins de 5 heures pour une charge à 100% sur une Wallbox de 7,4 kW avec un câble spécifique (mode 3) et moins d'une heure pour une charge à 80% (et moins d'une heure et 30 minutes pour une charge à 100%) sur une borne DC 30 kW intégrant le câble de charge.

Il y aurait en France de l'ordre de 33 363 emplacements publics de stationnement permettant de brancher un véhicule électrique. Près de 40 % des points de recharge sont installés en voirie ou sur des sites publics.

37 % des points de recharge sont installés dans des parkings (payants).

23 % des points de recharge sont déployés dans des entreprises ou des commerces.

8 548 points de recharge ouverts et accessibles au public délivrent une puissance inférieure à 11 kW, soit 26 % de l'ensemble du parc.

Avec 22 163 points de recharge ouverts au public, la recharge accélérée, délivrant une puissance comprise entre 14 et 22 kW, représente près de 66 % du réseau français.

2 652 points de recharge rapide (plus de 24 kW), soit 8 % du total, sont aujourd'hui disponibles.

Les points de recharge en courant continu proposent de la recharge rapide pour les déplacements longue distance mais sont encore en minorité sur le territoire. Parmi ces points de recharge rapide, 2 006 (soit 6 % du total) délivrent une puissance supérieure à 50 kW et de l'ordre de 30 délivrent une haute puissance, c'est-à-dire plus de 100 kW, permettent une recharge en quelques dizaines de minutes sur des trajets longue distance.

569 points de recharge délivrent à la fois du courant alternatif et du courant continu.

Lorsque la Spring est en charge, une application Dacia permet de s'informer de la progression de la charge et d'actionner ou d'arrêter la recharge à distance sur smartphone.

La structure de caisse est renforcée au niveau de la baie moteur et du compartiment passager (notamment au niveau du pilier milieu et des poutres de porte) par de l'acier à très haute résistance.

La batterie est protégée des chocs par des soubassements renforcés. Afin de faciliter l'intervention des pompiers, la Spring est équipée d'un système de déconnection activable et d'une ouverture spécifique pour un accès rapide à l'intérieur de la batterie.

L'équipement de série comprend la direction à assistance variable 100% électrique, le verrouillage centralisé à distance et quatre vitres électriques.

Les équipements de sécurité de série comptent un limiteur de vitesse, l'ABS, l'ESP, un répartiteur électronique de freinage, six airbags, l'appel d'urgence (bouton SOS), l'allumage automatique des feux et un freinage automatique d'urgence.

Actif de 7 à 170 km/h, le freinage automatique d'urgence détecte, via le radar avant, la distance du véhicule qui précède (à l'arrêt ou en mouvement). Si un risque de collision est détecté, il alerte le conducteur de manière visuelle et sonore, avant d'amplifier la performance du système de freinage si le conducteur freine mais que le risque est toujours présent ou d'actionner automatiquement ou plus fortement les freins si le conducteur ne freine pas ou pas suffisamment.

L'équipement de série, sur toutes les versions, comprend la direction à assistance variable 100% électrique, la climatisation manuelle, le verrouillage centralisé à distance, quatre vitres électriques, l'allumage automatique des phares et le limiteur de vitesse (dont la commande est située sur le volant).

Le système multimédia, les réglages électriques des rétroviseurs et une roue de secours sont disponibles en option.

L'équipement multimédia Media Nav, disponible en option, comprend un écran tactile de 7 pouces, la navigation, la radio DAB, la réplication filaire du smartphone compatible avec Apple CarPlay et Android Auto, le Bluetooth, une prise USB et une sortie auxiliaire. La reconnaissance vocale (via smartphone) est activable grâce à une commande située sur le volant. Elle permet d'activer et de commander par la voix l'assistant iOS ou Google du smartphone.

Le système d'assistance au parking, disponible en option, offre des aides visuelles et sonores grâce à trois radars à ultra-sons situés sur le bouclier arrière et une caméra de recul dont l'image est retransmise sur l'écran du système multimédia avec des lignes dynamiques de guidage.

La Spring est dérivée de la Renault City K-ZE conçue en Chine pour le marché chinois.

Lancée en 2019 en Chine, la Renault City K-ZE a enregistré un flop commercial de premier ordre. Après quelques milliers de véhicules vendus en 2019 et moins de 1 000 véhicules en 2020, la petite voiture électrique low cost Renault dédiée au marché chinois n'est plus vendue en Chine.

Assemblée en Chine par eGT New Energy (joint venture entre Dongfeng, Nissan et Renault), la Dacia Spring a subi plus d'un million de kilomètres (en équivalent cumulés) de tests de roulage dans des conditions climatiques et d'usage extrêmes. La durabilité de tous ses matériaux a été mise à l'épreuve lors de « torture tests ». Les performances et les recharges de sa batterie ont été éprouvées à hautes et à basses températures.

La Dacia Spring est garantie 3 ans (limitée à 100 000 kilomètres) et la batterie est garantie 8 ans (limitée à 120 000 kilomètres).

La Dacia Spring entend répondre sans superflu à l'essentiel des besoins de mobilité urbaine et périurbaine et rendre la mobilité électrique accessible à tous. Commercialisée à un prix imbattable, c'est à ce jour la voiture électrique la moins chère du marché européen. C'est aussi la seule voiture low cost électrique chinoise commercialisée à ce jour en Europe.

La Dacia Spring est proposée en deux niveaux d'équipements: Confort et Confort Plus.

La Dacia Spring Confort est vendue au prix de 16 990 euros (12 403 euros, bonus écologique de 6 000 euros déduit dans la limite de 27 % du prix du véhicule).

La version Confort Plus est à 18 490 euros (13 498 euros, bonus écologique de 6 000 euros déduit dans la limite de 27 % du prix du véhicule).

Un pack coloré « Pack Orange » visant à rehausser le look équipe la version Confort Plus: les rétroviseurs, les barres de toit, le sticker de porte et le cerclage des entrées d'air sont teintés ou soulignés d'orange. A l'intérieur, les surpiqures des sièges, l'entourage des aérateurs de ventilation et de l'écran multimédia sont orange et les placages de contrefort de porte sont gris brillant.

Les principaux équipements de série de la Dacia Spring:

CONFORT

Climatisation manuelle
Radio Bluetooth
USB
Feux de jour LED
Enjoliveurs Flex Wheel 14 pouces
Sellerie TEP / Tissu
Câble de charge mode 2

CONFORT PLUS (en plus de CONFORT)

Pack Techno (Media Nav 7 pouces avec réplication smartphone, USB, caméra de recul et radars arrière)
Pack Orange (intérieur / extérieur)
Roue de secours
Peinture métallisée

 

 

Points forts / faibles


Look crossover
Pare-chocs teintés dans la masse
Equipements série de Confort
Masse à vide en ordre de marche contenue (970 kg)
Technologie électrique Renault
Zéro émission locale CO2
Différents modes de recharge
Cinq portes
Coffre (290 litres)
Batterie garantie 8 ans (limitée à 120 000 kilomètres)
Bonus écologique de 6 000 euros (limite 27% du prix)
Coût électrique réduit (2 euros les 100 km)


Prix (16 990 euros)
Autonomie réduite (230 km)
Position de conduite trop haute
Siège conducteur non réglable en hauteur
Volant non réglable
Performances limitées
Faibles accélérations
Puissance réduite (44 chevaux)
Vitesse limitée (125 km/h)
Freinage régénératif peu marqué
Direction peu précise
Confort sièges limité
Insonorisation perfectible
Utilisation dépendante du réseau de recharge
Ambiance low cost
Matériaux intérieur bon marché
Quatre places
Modularité banquette
Equipements sécurité
Roue de secours en option
Valeurs de revente basses

 

Design

Une petite citadine au look affirm de crossover


La Dacia Spring se singularise par des dimensions réduites et un look affirmé de crossover avec des arches de roue élargies, des barres de toit, une garde au sol de 151 mm à vide, des bas de caisse avant renforcés et un ski arrière.

La face avant de la Dacia Spring est rythmée par un capot nervuré, une calandre pleine, un large bouclier et des optiques LED effilées.

La calandre avant pleine comporte des reliefs 3D et dissimule la trappe de recharge, dont l'ouverture se commande depuis l'habitacle.

Les jantes en tôle ajourées permettent l'installation d'enjoliveurs Flexwheel qui imitent esthétiquement les jantes alliage.

Les ailes arrière sont nervurées.

La face arrière se singularise par une lunette arrière bombée, des optiques de phare arrondies et des courbes douces.

La partie basse est dotée d'attributs de SUV : le pare-choc arrière est équipé d'un robuste bouclier non peint et d'un ski teinté en gris.

Les catadioptres sont logées dans des fausses écopes d'air et les ailes arrières sont nervurées.

Un travail particulier a été effectué sur les fonctions d'éclairage du véhicule.

A l'avant, la ligne horizontale des optiques LED effilées se prolonge dans le dessin de la calandre.

A l'arrière, les 4 feux LED forment un double Y. Les catadioptres sont logées dans des fausses écopes d'air.

L'habitacle de Spring arbore des inserts bleus au niveau des aérateurs de ventilation et de l'écran central.

Les contreforts de porte arborent des placages noir brillant entourés d'un liseré bleu.

 

8 Design

 

Espace

Une petite citadine cinq portes quatre places longue de 3 734 mm


Longue de 3 734 mm, la mini-citadine électrique Dacia est large de 1 579 mm et haute de 1 516 mm.

La Spring cinq portes offre quatre places dans un empattement de 2 423 mm.

Les places arrière bénéficient d'une garde au toit de 843 mm et d'un rayon aux genoux de 100 mm permettant d'accueillir confortablement deux adultes d'1,70 mètre.

La mini-citadine électrique Dacia propose un coffre de 290 litres (sans compter le logement sous le coffre pour la roue de secours en option).

 

8 Espace

 

Pratique

Une autonomie en cycle homologu WLTP de 230 kilomtres batterie charge


La Dacia Spring revendique une autonomie de 230 kilomètres en cycle homologué WLTP permettant une utilisation exclusivement citadine et périurbaine (305 kilomètres en WLTP City; cycle d'homologation comportant uniquement la partie urbaine du cycle homologué).

Sur un parcours urbain et périurbain de 85 kilomètres en conduite douce, nous avons relevé une autonomie de 185 kilomètres.

L'autonomie peut être améliorée de près de 9% par une pression sur le bouton Eco de la planche de bord grâce à une limitation de la puissance à 23 kW (au lieu de 33 kW) et une limitation de la vitesse maximale à 100 km/h.

En Europe, le roulage moyen quotidien d'une citadine est de 31 km. Sur cette base, la Spring n'a besoin que d'une seule charge par semaine.

Sur des longs trajets autoroutiers, la question de la polyvalence de la mini-citadine électrique Dacia se pose. Un Paris-Nice de près de 950 km sur autoroute à 125 km/h nécessite de l'ordre de 6 recharges. La Dacia Spring n'est pas conçue pour effectuer de longs trajets sur autoroute.

La Dacia Spring se charge via un connecteur situé derrière la calandre. Le déverrouillage de la trappe s'effectue par une commande située dans l'habitacle, sous le volant.

Lorsque Spring est branchée, le tableau de bord affiche le témoin de charge, le pourcentage actuel de charge, la durée restante pour atteindre une charge à 100% et l'autonomie avec le niveau de charge actuel.

Depuis un smartphone, l'application MY Dacia permet de connaître en temps réel le niveau de charge de la batterie, l'autonomie disponible et de localiser la voiture en temps réel.

Pour arrêter la charge, la prise doit être déverrouillée en appuyant sur la commande d'ouverture des portes depuis la clé ou l'habitacle.

La Spring se recharge sur une prise domestique 220V ou sur une prise Green'Up avec un câble Flexicharger (mode 2) fourni de série, sur une Wallbox (avec un câble spécifique (mode 3) proposé en option) ou sur une borne DC (Prise Combo DC 30 kW en option).

La durée de charge de la batterie lithium-ion est de moins de 14 heures pour une charge à 100% sur une prise domestique de 2,3 kW, moins de 8 heures et 30 minutes pour une charge à 100% sur une Wallbox de 3,7 kW, moins de 5 heures pour une charge à 100% sur une Wallbox de 7,4 kW avec un câble spécifique (mode 3) et moins d'une heure pour une charge à 80% (et moins d'une heure et 30 minutes pour une charge à 100%) sur une borne DC 30 kW intégrant le câble de charge.

Il y aurait en France de l'ordre de 33 363 emplacements publics de stationnement permettant de brancher un véhicule électrique. Près de 40 % des points de recharge sont installés en voirie ou sur des sites publics.

37 % des points de recharge sont installés dans des parkings (payants).

23 % des points de recharge sont déployés dans des entreprises ou des commerces.

8 548 points de recharge ouverts et accessibles au public délivrent une puissance inférieure à 11 kW, soit 26 % de l'ensemble du parc.

Avec 22 163 points de recharge ouverts au public, la recharge accélérée, délivrant une puissance comprise entre 14 et 22 kW, représente près de 66 % du réseau français.

2 652 points de recharge rapide (plus de 24 kW), soit 8 % du total, sont aujourd'hui disponibles.

Les points de recharge en courant continu proposent de la recharge rapide pour les déplacements longue distance mais sont encore en minorité sur le territoire. Parmi ces points de recharge rapide, 2 006 (soit 6 % du total) délivrent une puissance supérieure à 50 kW et de l'ordre de 30 délivrent une haute puissance, c'est-à-dire plus de 100 kW, permettent une recharge en quelques dizaines de minutes sur des trajets longue distance.

569 points de recharge délivrent à la fois du courant alternatif et du courant continu.

Lorsque la Spring est en charge, une application Dacia permet de s'informer de la progression de la charge et d'actionner ou d'arrêter la recharge à distance sur smartphone.

La mini-citadine électrique Dacia propose un coffre de 290 litres (sans compter le logement sous le coffre pour la roue de secours en option).

La banquette arrière est rabattable offrant alors une capacité de chargement de 620 litres, sans plancher plat.

L'équipement multimédia Media Nav, disponible en option, comprend un écran tactile de 7 pouces, la navigation, la radio DAB, la réplication filaire du smartphone compatible avec Apple CarPlay et Android Auto, le Bluetooth, une prise USB et une sortie auxiliaire. La reconnaissance vocale (via smartphone) est activable grâce à une commande située sur le volant. Elle permet d'activer et de commander par la voix l'assistant iOS ou Google du smartphone.

 

5 Pratique

 

Confort

Une position de conduite trop haute et non rglable en hauteur


Le conducteur est installé en position trop haute et le réglage en hauteur du sièges conducteur et du volant ne font pas partie des équipements proposés.

Les sièges n'offrent qu'un faible maintien latéral.

L'insonorisation du véhicule est perfectible. Des bruits de roulement sont présents dans l'habitacle.

L'équipement de série, sur toutes les versions, comprend la direction à assistance variable 100% électrique, la climatisation manuelle, le verrouillage centralisé à distance, quatre vitres électriques, l'allumage automatique des phares et le limiteur de vitesse (dont la commande est située sur le volant).

Le système d'assistance au parking, disponible en option, offre des aides visuelles et sonores grâce à trois radars à ultra-sons situés sur le bouclier arrière et une caméra de recul dont l'image est retransmise sur l'écran du système multimédia avec des lignes dynamiques de guidage.

 

6 Confort

 

Comportement

Une motorisation lectrique de 44 ch conue pour des trajets urbains et priurbains


La motorisation électrique synchrone à aimants permanents développe une puissance de 44 chevaux (33 kW) et un couple maximal de 125 Nm entre 500 et 2 500 tr/min.

La masse à vide en ordre de marche de la Spring est contenue à 970 kg malgré un bloc batterie de 186 kg.

La boîte de vitesse est une mollette rotative chromée avec trois positions : D (drive / marche avant), N (neutral / point mort) et R (return / marche arrière).

Le moteur de très faible puissance offre une accélération linéaire sans à-coup, une réponse immédiate à l'accélération (couple de 125 Nm disponible immédiatement), l'absence de passage de vitesse, un silence de fonctionnement et une absence de vibration.

Facile à conduire, la Spring atteint une vitesse de pointe de 125 km/h.

La direction est peu précise.

La voiture électrique de 44 ch affiche des performances modestes qui la limitent à un usage urbain et périurbain.

Le 0 à 50 km/h est réalisé en 5,8 secondes, le 0 à 100 km/h prend 19,1 secondes.

La Spring réalise un 1 000 mètres départ arrêté en 40,5 secondes et la reprise de 80 à 120 km/h nécessite 26,2 secondes.

 

5 Comportement

 

Sécurité

Une dotation scurit limite l'essentiel rglementaire


La voiture électrique Dacia n'a pas été testée par l'Euro NCAP.

La structure de caisse est renforcée au niveau de la baie moteur et du compartiment passager (notamment au niveau du pilier milieu et des poutres de porte) par de l'acier à très haute résistance.

La batterie est protégée des chocs par des soubassements renforcés. Afin de faciliter l'intervention des pompiers, la Spring est équipée d'un système de déconnection activable et d'une ouverture spécifique pour un accès rapide à l'intérieur de la batterie.

Les équipements de sécurité de série comptent un limiteur de vitesse, l'ABS, l'ESP, un répartiteur électronique de freinage, six airbags, l'appel d'urgence (bouton SOS), l'allumage automatique des feux et un freinage automatique d'urgence.

Actif de 7 à 170 km/h, le freinage automatique d'urgence détecte, via le radar avant, la distance du véhicule qui précède (à l'arrêt ou en mouvement). Si un risque de collision est détecté, il alerte le conducteur de manière visuelle et sonore, avant d'amplifier la performance du système de freinage si le conducteur freine mais que le risque est toujours présent ou d'actionner automatiquement ou plus fortement les freins si le conducteur ne freine pas ou pas suffisamment.

 

6 Sécurité

 

Qualité

Une petite citadine lectrique low cost Made in China


La Spring est dérivée de la Renault City K-ZE conçue en Chine pour le marché chinois.

La présentation intérieure basique positionne le petit véhicule électrique dans l'univers de la voiture low cost.

Assemblée en Chine par eGT New Energy (joint venture entre Dongfeng, Nissan et Renault), la Dacia Spring a subi plus d'un million de kilomètres (en équivalent cumulés) de tests de roulage dans des conditions climatiques et d'usage extrêmes.

La durabilité de tous ses matériaux a été mise à l'épreuve lors de « torture tests ».

Les performances et les recharges de sa batterie ont été éprouvées à hautes et à basses températures.

La Dacia Spring est garantie 3 ans (limitée à 100 000 kilomètres) et la batterie est garantie 8 ans (limitée à 120 000 kilomètres).

 

6 Qualité

 

Environnement

Zro mission de CO2 en roulant


La consommation homologuée en cycle mixte s'élève à 139 Wh/km (100 Wh/km en ville).

La Spring électrique n'émet pas, à l'usage, d'émission polluante ni de CO2.

Le freinage régénératif permanent et peu marqué récupère de l'énergie à chaque levée de pied de la pédale d'accélérateur.

 

10 Environnement

 

Prix

La voiture lectrique la moins chre du march europen


La Dacia Spring entend répondre sans superflu à l'essentiel des besoins de mobilité électrique urbaine et périurbaine et rendre la mobilité électrique accessible à tous.

Commercialisée à un prix imbattable (pour un véhicule électrique), c'est à ce jour la voiture électrique la moins chère du marché européen. C'est aussi la seule voiture électrique low cost commercialisée en Europe.

Gardons en tête néanmoins, que la Dacia Spring est plus petite, moins puissante et nettement moins polyvalente que la Dacia Sandero qui est la voiture à motorisation thermique la moins chère du marché européen sans être une voiture low cost.

La Dacia Spring est proposée en deux niveaux d'équipements: Confort et Confort Plus.

La Dacia Spring Confort est vendue au prix de 16 990 euros (12 403 euros, bonus écologique de 6 000 euros déduit dans la limite de 27 % du prix du véhicule).

La version Confort Plus est à 18 490 euros (13 498 euros, bonus écologique de 6 000 euros déduit dans la limite de 27 % du prix du véhicule).

Les principaux équipements de série de la Dacia Spring:

CONFORT

Climatisation manuelle
Radio Bluetooth
USB
Feux de jour LED
Enjoliveurs Flex Wheel 14 pouces
Sellerie TEP / Tissu
Câble de charge mode 2

CONFORT PLUS (en plus de CONFORT)

Pack Techno (Media Nav 7 pouces avec réplication smartphone, USB, caméra de recul et radars arrière)
Pack Orange (intérieur / extérieur)
Roue de secours
Peinture métallisée

Fonctionnant sans huile et avec un nombre de pièces en mouvement réduit que sur un moteur thermique (absence de courroie notamment), le moteur électrique est simple, fiable et robuste.

Les coûts d'utilisation de la Dacia Spring sont supérieurs à ceux d'une mini-citadine à motorisation thermique du fait d'un prix de vente plus élevé et de valeurs de revente en occasion plus basses..

A titre d'illustration, sur une durée de 4 ans et pour 20 000 km parcourus par an, les coûts d'utilisation de la Dacia Spring 33 kW - 27,4 kWh Confort sont de € par an.

Les prix de vente conseillés sont :

Confort16 990 €
Confort Plus18 490 €

 

 

6 Prix

 

Revente

Des valeurs de revente incertaines infrieures celles d'une voiture moteur thermique


La petite voiture électrique urbaine roumaine va bénéficier sur le marché de l'occasion de l'image positive de la marque Dacia en France.

La Dacia Spring est vendue à partir de 16 990 euros (12 403 euros, bonus écologique de 6 000 euros déduit dans la limite de 27 % du prix du véhicule) en version Confort.

La petite voiture électrique low cost Dacia Spring sera peu diffusée sur le marché français au cours des premières années étant donné son prix élevé et le faible intérêt manifesté par la clientèle des particuliers contraints financièrement pour l'électromobilité.

Il nous semble que la clientèle traditionnelle de la marque roumaine en France est avant tout à la recherche d'un véhicule polyvalent commercialisé à un prix bas dans le cadre de l'achat malin ou contraint financièrement d'un seul véhicule pour le foyer. Le portrait type du particulier acheteur d'un véhicule électrique en 2021 semble très différent et ne cadre pas avec la Spring. Il est multi-motorisé et très sensible à l'environnement en tant que précurseur de l'électromobilité.

La petite voiture électrique Dacia Spring est conçue exclusivement pour réaliser de courtes distances en zones urbaines et périurbaines.

La petite voiture urbaine roumaine ne peut pas remplacer un véhicule thermique capable d'effectuer de longues distances.

La percée de l'électromobilité nécessite le renforcement d'une infrastructure de recharge adaptée.

La Spring se recharge sur une prise domestique 220V ou sur une prise Green'Up avec un câble Flexicharger (mode 2) fourni de série, sur une Wallbox (avec un câble spécifique (mode 3) proposé en option) ou sur une borne DC (Prise Combo DC 30 kW en option).

La durée de charge de la batterie lithium-ion est de moins de 14 heures pour une charge à 100% sur une prise domestique de 2,3 kW, moins de 8 heures et 30 minutes pour une charge à 100% sur une Wallbox de 3,7 kW, moins de 5 heures pour une charge à 100% sur une Wallbox de 7,4 kW avec un câble spécifique (mode 3) et moins d'une heure pour une charge à 80% (et moins d'une heure et 30 minutes pour une charge à 100%) sur une borne DC 30 kW intégrant le câble de charge.

Tous les composants (le moteur électrique, la boîte de vitesse, le système de batterie (système électronique compris) et le logiciel de commande correspondant) de la petite citadine électrique roumaine ont été développés par Renault.

La Dacia Spring est un petit véhicule électrique urbain fiable.

Les valeurs résiduelles indicatives et moyennes de la Dacia Spring sont de

 

.

 

4 Revente

 

 

Copyright © LaTribuneAuto.com 2021