LaTribuneAuto

 

Le cycle de mesures des émissions de CO2 des véhicules WLTP entre en vigueur

Le cycle de mesures des émissions de CO2 des véhicules WLTP entre en vigueur au 1er mars.

Les véhicules de tourisme neufs sont taxés au malus CO2 lors de leur première immatriculation en France sur la base du cycle d'essai « WLTP » (pour « Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedures »). Le « WLTP » est plus proche des conditions réelles d'émissions que le « NEDC ».

Les critères de consommation de carburant, d'émissions de CO2 et de polluants sont ainsi pris en compte de manière plus drastique.

Le recours au cycle d'essai « WLTP » lors de l'homologation du véhicules permet de tenir compte des caractéristiques propres à chaque véhicule, plutôt que des caractéristiques génériques du modèles.

La mise en œuvre est assurée au moyen d'un certificat de conformité au format électronique (le eCoC) fourni par les constructeurs automobiles.

L'augmentation des émissions de CO2 dû au cycle d'essai « WLTP » est de 25% en moyenne.

Le cycle d'essai « WLTP » contribue à une information plus transparente des consommateurs.

Eric Houguet, 01/03/2020
Copyright © LaTribuneAuto.com 2021