LaTribuneAuto

 

Les prototypes du Nissan Qashqai de troisième génération accumulent les kilomètres

Les prototypes du Nissan Qashqai de troisième génération accumulent les kilomètres sur les routes européennes pour parfaire sa mise au point.

Le Qashqai a parcouru des milliers de kilomètres d'essais sur route et sur circuit à travers l'Europe.

Attendue au printemps 2021, la troisième génération du best-seller Nissan repose sur une nouvelle plate-forme CMF-C de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

Grâce à cette nouvelle plateforme et aux techniques de fabrication de Nissan, la structure du futur Nissan Qashqai pèse 60 kg de moins que celle de l'actuel tout en étant 41% plus rigide.

En termes de construction, la structure utilise des matériaux plus légers, ainsi que des techniques d'emboutissage et de soudure avancées pour augmenter la résistance tout en réduisant le poids.

Les portières avant et arrière, les ailes avant et le capot sont tous en aluminium, ce qui permet un gain de poids global de 21 kg par rapport aux mêmes éléments sur la génération précédente.

La porte du hayon arrière du Qashqai est en matériau composite, ce qui permet d'économiser à lui seul 2,6 kg.

L'utilisation de l'acier à très haute résistance (UHSS) de Nissan a augmenté de 50% dans la structure du Qashqai. L'UHSS garantit la résistance la plus élevée possible de la carrosserie là où elle est nécessaire, aux endroits les plus exposés en cas de collision, sans augmenter significativement le poids. Traditionnellement, les matériaux à haute résistance posent des problèmes de soudure ou d'assemblage avec les autres parties de la structure. Sur le Nissan Qashqai, ces liaisons ont été utilisées pour former un renfort là où les montants rejoignent le toit et le plancher.

La plate-forme CMF-C a été conçue pour mieux répartir l'énergie des éventuels chocs à travers la structure. Celle-ci absorbe plus efficacement l'énergie dans les zones de déformation, réduisant la charge transmise aux occupants en cas d'accident.

Avec la plate-forme CMF-C, le Qashqai reçoit de nouvelles suspensions Macpherson à l'avant et à l'arrière.

Pour le Qashqai à deux roues motrices, avec des jantes jusqu'à 19 pouces, la suspension arrière repose sur un essieu semi-rigide. L'essieu semi-rigide garantit une meilleure absorption des irrégularités de la route et une atténuation des bruits de roulement.

Les modèles dotés de jantes de 20 pouces et les versions à traction intégrale reçoivent une suspension multi-bras. La suspension arrière multi-bras est montée sur la caisse grâce à des bagues qui réduisent les bruits et les vibrations issues de la route.

La configuration de la direction assistée offre une réponse plus directe, une meilleure sensation autour du point milieu et une friction réduite.

Le Nissan Qashqai embarque un moteur mild-Hybrid essence 1.3 litre. Le dispositif 12V comprend une batterie spécifique au lithium montée sous le plancher et un générateur entraîné par courroie pour récupérer l'énergie au freinage. Cela permet aux systèmes du moteur de fonctionner sur l'énergie récupérée, prolongeant la durée de la fonction stop & start et réduisant les émissions de CO2 du moteur. Le système procure également un couple additionnel lors des accélérations.

La motorisation électrique e-Power du Nissan Qashqai apporte l'agrément de l'accélération instantanée des véhicules électriques, sans aucune contrainte d'autonomie. Avec ce système, c'est la motorisation électrique qui propulse la voiture... Mais il n'est jamais nécessaire de recharger.

La motorisation e-Power se compose d'une batterie à haut rendement et d'un groupe motopropulseur qui comprend un moteur électrique un générateur, un onduleur et un générateur thermique qui produit l'électricité. Dans le système e-Power, le générateur thermique n'est pas connecté aux roues, il charge la batterie. Le moteur électrique est d'une taille similaire à celui que l'on trouve dans un véhicule électrique.

Le générateur entraîné par le bloc essence maintient la charge de la batterie, mais peut également fournir de l'énergie directement au moteur électrique pour une puissance supplémentaire. Le générateur est toujours à son régime optimal afin de minimiser sa consommation d'énergie. Son mode de fonctionnement a été soigneusement réglé pour minimiser le bruit et offrir une sensation naturelle lors de fortes accélérations.

Le Nissan Qashqai est équipé de la conduite assistée ProPilot.

Le dispositif ProPilot avec Navi-link aide à gérer la direction, les distances, le maintien dans la file et la vitesse, y compris dans les bouchons et jusqu'à l'arrêt lorsque le véhicule circule sur voie rapide. La technologie fait automatiquement redémarrer le véhicule s'il est à l'arrêt depuis moins de trois secondes et que la circulation devant lui reprend.

Le système est capable d'adapter la vitesse en fonction de circonstances externes supplémentaires : lorsque la limitation de vitesse baisse sur une autoroute, il peut lire les panneaux et pendre en compte les informations de navigation sur les vitesses limite, afin de ralentir le crossover jusqu'à l'allure autorisée.

Le système est également capable de prendre en compte les données du système de navigation et peut ajuster la vitesse à l'approche des courbes ou des rampes de sortie qui ont un rayon très serré.

Le système réduit la vitesse à l'approche d'un rond-point, lorsque les voies rapides sont entrecoupées de ronds-points.

Le ProPilot avec Navi-link interagit avec les capteurs d'angle mort du crossover Nissan pour prévenir les manœuvres de changement de voie s'il y a un véhicule dans l'angle mort du champ de vision du conducteur.

Parmi les autres fonctions de la conduite assistée Nissan ProPilot, figure un avertisseur de protection latérale pour le stationnement entre poteaux serrés dans un parking souterrain. Celui-ci alerter le conducteur du risque de contact avec un élément, pas forcément visible, situé sur le côté du véhicule. Le Nissan ProPilot intervient également pour éviter une collision lors des marches arrière grâce au perfectionnement de l'alerte de détection d'objets en mouvement. Il freine pour arrêter la voiture si un obstacle en mouvement est détecté à proximité.

Les deux générations de Qashqai, respectivement commercialisées en 2007 et 2014, se sont déjà vendues à plus de 5,5 millions d'exemplaires dans le monde.

Le crossover compact Nissan Qashqai trouvera sur sa route 26 concurrents directs au printemps 2021.

Eric Houguet, 13/11/2020
Copyright © LaTribuneAuto.com 2021