La Tribune Auto, vous aider à choisir votre voiture

Les conseils de LaTribuneAuto.com pour rouler en toute sérénité

 

La conduite accompagnée désormais accessible dès l’âge de 15 ans

Impression Télécharger article Augmentez la taille du texte Diminuez la taille du texte
Pour les jeunes de France, le permis de conduire est souvent un permis de travailler.

L'apprentissage anticipé de la conduite est accessible dès l'âge de 15 ans depuis le 1er novembre 2014 contre 16 ans auparavant.

Les jeunes candidats au permis de conduire qui choisiront cette formule pourront passer le permis plus tôt, dès 17 ans et demi, afin de pouvoir conduire au premier jour de leur majorité.

L'objectif est de porter le nombre de jeunes conducteurs bénéficiant de la conduite accompagnée de 30 à 50% d'ici à fin 2017.

Avancer d'un an l'accès à la conduite accompagnée offre aux candidats et à leurs accompagnateurs davantage de temps pour organiser les séquences d'apprentissage de la conduite et réaliser les 3 000 kilomètres à parcourir.

Les jeunes conducteurs seront ainsi mieux formés.

Selon le Ministère de l'Intérieur: "grâce à l'apprentissage anticipé de la conduite, l'accidentologie est diminuée de 27% la première année du permis pour les 18-19 ans, et de 25% pour les 20-21 ans".

Plus d'expérience au volant, c'est également un meilleur taux de réussite au permis de conduire : 74% de succès dans le cadre de la conduite accompagnée, contre 55% par la voie traditionnelle.

En 2013, près de 190 000 jeunes conducteurs ont obtenu leur permis de conduire de catégorie B grâce à l'apprentissage anticipé de la conduite.

La conduite accompagnée permet aux jeunes conducteurs de se familiariser avec la conduite et d'acquérir une première expérience de la route en complément de la formation traditionnelle théorique et pratique dispensée par l'auto-école.

Rappelons que la conduite accompagnée permet de réduire la période probatoire du permis de conduire à 2 ans (au lieu de 3 ans) et de réduire le coût de la formation pratique à la conduite.

Avant de se lancer dans la conduite accompagner, le jeune conducteur doit commencer par suivre une formation théorique et pratique dans une auto-école agrée. Il doit obtenir l'examen du code de la route et réussir l'évaluation de la fin de la formation initiale avant de prendre le volant sous le contrôle d'un adulte accompagnateur.

Le jeune conducteur de moins de 18 ans reçoit une attestation de l'école de conduite lui autorisant la pratique de la conduite accompagnée.

L'accompagnateur doit informer son assureur automobile de l'utilisation de son véhicule pour de la conduite accompagnée et lui envoyer l'attestation de fin de formation initiale du candidat. L'assureur remet un « document d'extension de garantie de l'assurance ». Un disque "conduite accompagnée" doit être apposé à l'arrière du véhicule. Pendant la période la conduite accompagnée, la plupart des assureurs maintiennent les conditions tarifaires des contrats d'assurance.

L'accompagnateur ne doit plus avoir plus de 28 ans. Il doit être titulaire de son permis de conduire depuis plus de 5 ans sans interruption et ne pas avoir commis d'infractions graves au code de la route.

Avant le début de l'apprentissage par la conduite accompagnée, le candidat et son accompagnateur ont un rendez-vous pédagogique préalable de deux heures avec le formateur de l'école de conduite, afin d'assurer formellement le passage de relais entre le formateur et l'accompagnateur.

Le jeune conducteur fera de la conduite accompagnée pendant au moins un an avant de pouvoir se présenter à l'épreuve du permis de conduire.

Il a, avec au moins l'un de ses accompagnateurs, un premier rendez-vous pédagogique avec son formateur de l'auto-école quatre à six mois après la fin de sa formation initiale, puis un second au bout de 3 000 km parcourus. Lors de ses deux rendez-vous pédagogiques, théorique et pratique, d'une durée de trois heures, le formateur de l'école de conduite observe la conduite du candidat au permis de conduire et le questionne de façon théorique sur la thématique de la sécurité routière (alcool au volant, vitesse, fatigue, vigilance, assurance,...).

Un troisième rendez-vous pédagogique peut être organisé à la demande du candidat ou de l'un de ses accompagnateurs.

Dès que le formateur de l'école de conduite considère que les chances de succès à l'épreuve du permis de conduire sont suffisantes, le candidat peut passer l'épreuve pratique du permis de conduire (dès 17 ans et demi).

 


Eric Houguet, 12/11/2014
   
 

Permis

 

• Le permis de conduire redevient accessible

• La conduite accompagnée désormais accessible dès l’âge de 15 ans

• La conduite accompagnée permet de réduite d'un tiers le coût du permis de conduire

• Comment fonctionne le permis à points suite à l'assouplissement intervenu en 2011?

• Révisez gratuitement votre connaissance du code de la route

• Louez une voiture à double commande pour vous perfectionner à la conduite

• Pensez à la conduite accompagnée

• Permis annulé, et après ?

• Permis de conduire : Apprenez à gérer vos points

• Permis probatoire : Comment ça marche ?

• Comment fonctionne le permis à points ?

• Vous venez de faire l’objet d’une suspension administrative de votre permis de conduire

• Permis de conduire à 1 euro par jour

• Consultez vos points sur internet

• 3 ans de conduite sans infraction pour disposer de 12 points


Voir les autres thèmes
 
 
Forums Participez aux forums
Avis Accédez aux avis
Newsletter Abonnez-vous à la newsletter
Shopping Contactez nos partenaires
Lexique automobile Consultez le lexique automobile
Annonces automobiles Déposez gratuitement votre annonce

 

Rechercher sur LaTribuneAuto.com

 

VOTRE VOITURE NEUVE JUSQU'À -41%

Achetez votre voiture avec une remise jusqu'à -41%.

 

 

Conseil : Les conséquences du retrait du permis de conduire

 

 

 

 

RSS Flux RSS  l  Qui sommes-nous  l  Lexique  l  Aide en ligne  l  Mentions légales  l  Contact  l  Annonceurs  l  Médias  l  Constructeurs  l  Ethique  l  Vie privée  l  Cookies  l  Rédacteur  l  Recrutement  l  Partenaires  l  Web agency

Copyright © LaTribuneAuto.com 2018

 

Abarth, Alfa Romeo, Alpine, Aston Martin, Audi, Bentley, Bmw, Bmwi, Bollore, Bugatti, Cadillac, Chevrolet, Chrysler, Citroen, Corvette, Dacia, Daewoo, Daihatsu, Dodge, Ds, Ferrari, Fiat, Fisker, Ford, Honda, Hummer, Hyundai, Infiniti, Isuzu, Jaguar, Jeep, Kia, Lada, Lamborghini, Lancia, Land Rover, Lexus, Lotus, Maserati, Maybach, Mazda, Mclaren, Mercedes, Mg, Mini, Mitsubishi, Nissan, Opel, Peugeot, Pgo, Porsche, Renault, Rolls Royce, Rover, Saab, Santana, Seat, Skoda, Smart, Ssangyong, Subaru, Suzuki, Tesla, Toyota, Volkswagen, Volvo