La Tribune Auto, vous aider à choisir votre voiture

Restez connecté sur l’actualité automobile

 

Le moteur essence V8 biturbo Mercedes dispose de la coupure des cylindres

Impression Télécharger article Augmentez la taille du texte Diminuez la taille du texte
Le nouveau V8 biturbo développé par AMG pour Mercedes-Benz se démarque par la coupure des cylindres dans la plage de charge partielle.

Grâce à une cylindrée de 3 982 cm3, le nouveau V8 biturbo (code interne Mercedes : M 176) développe plus de 476 ch et présente un couple maximal d'environ 700 Nm à partir de 2 000 tr/min.

Pour réduire la consommation de carburant, quatre cylindres sont coupés en même temps dans la plage de charge partielle à l'aide du réglage des soupapes CamTronic. Ainsi, les pertes dues au balayage des gaz sont réduites et le degré d'efficacité générale des quatre cylindres en mode combustion est amélioré via un déplacement du point de fonctionnement à des charges plus élevées.

La mise en marche et la coupure des cylindres dépend de l'interaction entre la gestion moteur et les actuateurs sur la culasse. La commutation vers le fonctionnement à quatre cylindres est permise par quatre actuateurs qui actionnent les cames de l'arbre à cames d'admission et d'échappement, coulissantes de manière axiale, via une coulisse de commutation. Ces cames sont fixées sur l'arbre porteur par un engrenage et sont arrêtées sur les butées finales grâce à une coulisse de blocage. Les soupapes d'admission et d'échappement des cylindres 2, 3, 5 et 8 ne s'ouvrent pas par la came à course zéro. En même temps, l'approvisionnement en carburant et l'allumage sont désactivés, de sorte qu'aucun mélange non brûlé ne reste dans la chambre de combustion désactivée.

La coupure des cylindres est active dans une plage de régime de 900 à 3 250 tr/min si le conducteur a sélectionné le programme C ou E avec le contacteur Dynamic Select. Dans tous les autres programmes de conduite, la coupure des cylindres est inactive. Dès que le conducteur augmente la puissance du moteur à l'aide de la pédale d'accélérateur ou que le régime moteur dépasse les 3 250 tr/min, les cylindres 2, 3, 5 et 8 s'activent eux aussi en quelques millisecondes. La transition entre les deux modes de fonctionnement est immédiate et n'a pas d'incidence sur le confort des occupants. Le menu principal du combiné d'instruments indique si le moteur fonctionne à quatre ou à huit cylindres.

Le moteur V8 biturbo comporte un pendule centrifuge, qui permet de réduire les vibrations de quatrième ordre en mode huit cylindres et les vibrations de deuxième ordre en mode quatre cylindres.

L'association de la suralimentation biturbo et de l'injection directe d'essence à jet dirigé améliore le rendement thermodynamique et réduit la consommation de carburant et les émissions de gaz d'échappement.

Les injecteurs piézoélectriques injectent le carburant à haute pression dans les huit chambres de combustion. L'injection multiple régulée en fonction des besoins génère un brouillard de mélange homogène. Régulée par voie électronique, l'alimentation en carburant fonctionne de manière entièrement variable à une pression comprise entre 100 et 200 bars.

Le nouveau moteur devrait consommer plus de 10% de carburant de moins que son prédécesseur avec 455 ch.

Le moteur est réalisé en style closed-deck, la plaque supérieure du bloc-cylindres est globalement fermée autour des cylindres. Fabriqué selon le processus de moulage en coquille, le bloc-cylindres se compose d'un alliage d'aluminium. Cette conception autorise des pressions de pointe élevées pouvant aller jusqu'à 140 bars.

Le revêtement Nanoslide des surfaces de glissement du cylindre réduit les pertes liées au frottement. La culasse est recouverte d'un alliage d'aluminium et de zircon, qui conduit mieux la chaleur que l'alliage d'aluminium standard.

Les deux compresseurs sont placés à l'extérieur du V. Les spécialistes parlent alors de « V intérieur chaud ». Le collecteur d'échappement et le turbocompresseur sont isolés de manière spéciale afin de protéger thermiquement les composants du moteur.

La transmission faible en frottements du générateur et du compresseur frigorifique via deux courroies à quatre rainures comptent parmi les mesures visant à augmenter l'efficacité. La transmission de la pompe à eau a lieu en chaîne via la distribution. La circulation de l'huile moteur est assurée par une pompe à huile régulée à deux niveaux, qui fait varier le débit en fonction de la charge de la demande de régime.

Le V8 biturbo dispose d'un post-traitement des gaz d'échappement avec deux catalyseurs situés tout près du moteur et fixés dans le soubassement. Le filtre à particules fait partie du système d'échappement du soubassement.

Le V8 biturbo AMG Mercedes-Benz sera lancé en 2017 dans la nouvelle Classe S.

Eric Houguet, 05/11/2016
   
 

Moteurs

 

• Le moteur turbo-Diesel Kia U3 1.6 litre développe 280 Nm de couple

• Le moteur essence turbo Kia 1.4 litre T-GDi développe 140 ch

• Le moteur V8 bi-turbo 3.9 litres Ferrari élu moteur de l’année 2018

• Le moteur Ford 1.5 litre EcoBoost 3 cylindres turbocompressé débite 200 ch

• Le moteur Volkswagen 1.5 TGI Evo fonctionne au gaz naturel pratiquement sans particules

• Le moteur Mercedes OM 608 dispose d'un turbocompresseur sur échappement variable

• Le moteur essence Mercedes M 260 bénéficie d'une commande de distribution variable

• Un moteur quatre cylindres Mercedes de 1.33 litre de cylindrée

• Une transmission CVT Toyota dotée d’un rapport fixe dédié au démarrage

• Une transmission intégrale Toyota à répartition vectorielle de couple

• Une transmission intégrale Toyota hybride E-Four

• Un nouveau moteur Toyota 2.0 litres basé sur l’architecture TNGA

• Un nouveau système hybride-électrique Toyota 2.0 litres basé sur l’architecture TNGA

• Un nouveau moteur 3 cylindres Volvo à injection directe suralimenté

• Un nouveau moteur Mitsubishi essence 4 cylindres suralimenté 1.5 litre

• Un nouveau moteur Ford 3.0 litres V6 diesel de 253 ch

• Un nouveau moteur 1.3 litre essence turbo à injection directe Renault-Daimler

• Le moteur Honda 1.6 i-DTEC optimise ses consommations en conduite réelle

• Le moteur V8 bi-turbo Ferrari élu moteur de l’année 2017

• Le moteur Peugeot BlueHDi 130 traite les émissions à la source et à l’échappement

• Le moteur Jaguar Land Rover Ingenium essence affiche un niveau de frottement bas

• Un moteur essence Volkswagen 1.5 TSI 130 ch à gestion active des cylindres

• Un moteur essence Volkswagen 1.5 TSI 150 ch à gestion active des cylindres

• La transmission automatique CVT Honda délivre une réponse linéaire

• Le moteur 4 cylindres VTEC Turbo 1.5 litre turbo Honda développe 182 ch

• Le moteur essence 1.0 litre turbo Honda VTEC développe 129 ch

• Un nouveau moteur Toyota quatre cylindres 1.5 litre de 111 ch

• Le moteur 3 cylindres Renault 1.0 SCe développe 75 ch et 97 Nm

• Le moteur 1.0 litre trois cylindres Ford adopte la désactivation des cylindres

• Le moteur quatre cylindres deux litres Mercedes embarque un alterno-démarreur

• Le six cylindres diesel Mercedes combine pistons acier et cylindres aluminium

• Le moteur essence V8 biturbo Mercedes dispose de la coupure des cylindres

• Un nouveau moteur essence six cylindres Mercedes avec compresseur électrique

• Un moteur Infiniti VC-Turbo à compression variable prêt pour la production

• Une nouvelle transmission automatique à huit rapports Kia pour modèles à traction

• Un moteur Alfa Roméo 2.0 litres Turbo essence de 200 ch

• Un quatre cylindres Diesel Alfa Romeo entièrement réalisé en aluminium

• Un moteur Alfa Romeo 2.9 V6 essence BiTurbo de 510 ch à technologie Ferrari

• Le moteur V8 bi-turbo Ferrari élu moteur de l’année 2016

• Le moteur TSI evo Volkswagen gagne en efficience

• Le moteur 1.0 litre trois cylindres turbo Suzuki développe une puissance de 111 ch

• Le moteur 1.2 Dualjet Suzuki réduit ses pertes par frottement

• Un moteur diesel deux litres quatre cylindres Mercedes entièrement nouveau

• Un V8 diesel biturbo Audi boosté par un compresseur à entraînement électrique

• La Ford Focus RS embarque un moteur 2.3 litres EcoBoost de 350 ch

• Un nouveau moteur diesel 2.4 litres turbo à injection directe Toyota de 150 ch

• Un nouveau moteur diesel 2.8 litres turbo à injection directe Toyota de 177 ch

• Le moteur 1.0 TSI trois cylindres Volkswagen développe 115 ch et 200 Nm de couple

• Un nouveau moteur Opel 1.4 Ecotec Direct Injection Turbo

• Le moteur BMW 1.5 litre hybride essence trois cylindres élu moteur de l’année 2015

• Un nouveau moteur essence Audi 2.0 TFSI de 190 ch


Voir tous les reportages

Voir les autres thèmes
 
 
Forums Participez aux forums
Avis Accédez aux avis
Newsletter Abonnez-vous à la newsletter
Shopping Contactez nos partenaires
Lexique automobile Consultez le lexique automobile
Annonces automobiles Déposez gratuitement votre annonce

 

Rechercher sur LaTribuneAuto.com

 

VOTRE VOITURE NEUVE JUSQU'À -41%

Achetez votre voiture avec une remise jusqu'à -41%.

 

 

Reportage : Retrouvez les nouveautés du Salon Auto de Paris 2016

 

 

 

 

RSS Flux RSS  l  Qui sommes-nous  l  Lexique  l  Aide en ligne  l  Mentions légales  l  Contact  l  Annonceurs  l  Médias  l  Constructeurs  l  Ethique  l  Vie privée  l  Cookies  l  Rédacteur  l  Recrutement  l  Partenaires  l  Web agency

Copyright © LaTribuneAuto.com 2018

 

Abarth, Alfa Romeo, Alpine, Aston Martin, Audi, Bentley, Bmw, Bmwi, Bollore, Bugatti, Cadillac, Chevrolet, Chrysler, Citroen, Corvette, Dacia, Daewoo, Daihatsu, Dodge, Ds, Ferrari, Fiat, Fisker, Ford, Honda, Hummer, Hyundai, Infiniti, Isuzu, Jaguar, Jeep, Kia, Lada, Lamborghini, Lancia, Land Rover, Lexus, Lotus, Maserati, Maybach, Mazda, Mclaren, Mercedes, Mg, Mini, Mitsubishi, Nissan, Opel, Peugeot, Pgo, Porsche, Renault, Rolls Royce, Rover, Saab, Santana, Seat, Skoda, Smart, Ssangyong, Subaru, Suzuki, Tesla, Toyota, Volkswagen, Volvo