La Tribune Auto, vous aider à choisir votre voiture

Restez connecté sur l’actualité automobile

 

Les goulets d’étranglement au développement du véhicule électrique sont nombreux

Impression Télécharger article Augmentez la taille du texte Diminuez la taille du texte

La France affiche de très fortes ambitions en matière de développement du véhicule électrique dans le cadre de la transition énergétique.

Malgré les annonces faites, les mesures prises et le décollage amorcé du marché, le développement du véhicule électrique n'est pas en ligne avec le rythme escompté.

L'histoire récente a été témoin de différentes tentatives d'électrification du parc automobile qui ont fait long feu, depuis les premières voitures à la fin du 19èmesiècle jusqu'aux initiatives des années 1990.

A la différence des précédentes, la vague actuelle s'appuie sur une maturité technologique de la mobilité électrique suffisante pour s'imposer comme une solution aux enjeux de la transition énergétique.

Le développement du véhicule électrique ne repose ni sur un acteur ou un secteur isolé, ni sur quelques mesures débloquant le marché.

La mutation vers le véhicule électrique exige des changements profonds dans l'ensemble de la société pour permettre le basculement d'un système encore très majoritairement dépendant des produits pétroliers vers des énergies de propulsion plus propres et en premier lieu vers l'électricité.

L'association Equilibre des Energies qui fédère des acteurs de l'énergie, du bâtiment et de la mobilité, a réalisé, à l'initiative de cinq de ses membres (Bouygues Energies & Services, EDF, Enedis, Schneider Electric et Volkswagen Group France), une étude consacrée au développement de la mobilité électrique.

Cette étude avait pour objectif d'analyser les goulets d'étranglement faisant obstacle au développement du véhicule électrique afin d'identifier les actions à engager.

Le cabinet de conseil mandaté Wavestone a suivi une approche originale en délaissant l'approche top-down usuelle au profit d'une méthodologie fondée sur des cas d'usage représentatifs des parcours clients (particuliers, artisans, gestionnaires de flottes...) et du positionnement des nombreux acteurs concernés (constructeurs, loueurs, fournisseurs d'électricité, gestionnaires de réseau, acteurs du transport de personnes, gestionnaires d'infrastructure de transport, acteurs des territoires, acteurs du bâtiment et de l'immobilier, assurances...).

La méthode conduit à répartir en 12 catégories les acheteurs de véhicules en fonction de l'usage de leurs véhicules, de la nature de leur achat (neuf ou occasion) et de leur type de logement.

L'étude conduite par Wavestone montre que de très nombreux facteurs retardent voire empêchent l'accélération de la croissance des ventes de véhicules électriques en France. La levée de ces obstacles est une condition sine qua non au développement du véhicule électrique au rythme escompté.

Les principaux obstacles:

- Le véhicule électrique souffre d'une image encore insuffisamment positive et d'une méconnaissance de ses avantages par les usagers. Perçu comme encore risqué, le choix de cette motorisation est pénalisé par la forte aversion au risque du client avec l'idée qu'il est préférable d'attendre. La majorité des clients potentiels ne sont pas conscients des bénéfices apportés par le véhicule électrique.

- A ces obstacles subjectifs se joignent des freins très concrets, tels que la difficulté pour chacun de disposer d'un point de recharge, de préférable au niveau de son logement ou à défaut en entreprise.

- En entreprise, les obstacles restent nombreux. La fiscalité et la réglementation recèlent des entraves à l'électrification (calcul de l'avantage en nature pénalisant les véhicules de fonction électriques, statut fiscal de la recharge en entreprise, gestion de la recharge plus complexe, etc.).

Les actions à mener:

Ces actions ont été réparties en 21 recommandations articulées autour de trois grands domaines: image et accompagnement, véhicules et services, infrastructures de recharge.

IMAGE ETACCOMPAGNEMENT

La transformation de l'image du véhicule électrique auprès du grand public et des entreprises

>    Mieux faire connaître les points forts du véhicule électrique dans la transition énergétique
>    Mieux faire connaître les avantages du véhicule électrique pour l'usager
>    Construire des expériences d'achat propres au véhicule électrique
>    Sensibiliser et former les métiers en lien direct avec le client
>    Organiser une campagne de communication en direction des entreprises
>    Favoriser la transition des taxis et VTC vers le véhicule électrique
>    Accompagner les collectivités dans leur politique de mobilité et de promotion du véhicule électrique

VÉHICULES ET SERVICES

Le déploiement d'une offre plus large de véhicules et de services rendant le véhicule électrique plus attractif que le véhicule thermique

>    Pérenniser pendant trois ans les incitations financières à l'acquisition d'un véhicule électrique
>    Soutenir le développement d'une industrie française et européenne du véhicule électrique y compris des batteries
>    Adapter la fiscalité afin de placer le véhicule électrique à parité avec le véhicule thermique
>    Accompagner la vente de véhicules électriques de services levant les obstacles pour le client
>    Informer et rassurer les utilisateurs sur la localisation et la disponibilité des bornes accessibles au public
>    Préparer et stimuler le marché de l'occasion – Sécuriser la valeur de revente (diagnostic batteries)

INFRASTRUCTURES DE RECHARGE

Le développement d'infrastructures de recharge suffisantes pour donner aux électro mobilistes l'assurance d'un rayon d'action suffisant

>    Elaborer et piloter des schémas directeurs d'implantation des infrastructure de recharge pour véhicules électriques accessibles au public
>    Confier aux gestionnaires de réseau de distribution une mission de service public de référent technique dans le déploiement des infrastructure de recharge pour véhicules électriques dans les copropriétés
>    Débloquer l'accès à la recharge à domicile en logement collectif
>    Accélérer l'équipement des parkings publics en infrastructure de recharge pour véhicules électriques
>    Favoriser le développement des infrastructure de recharge pour véhicules électriques sur les parkings employés des entreprises
>    Déployer une infrastructure de recharge pour véhicules électriques sur autoroutes et voies rapides permettant les longs trajets
>    Conseiller les acteurs économiques sur l'équipement en infrastructure de recharge pour véhicules électriques de leurs parking clients
>    Préparer le déploiement de nouveaux modes d'échanges entre véhicules, bâtiments et réseaux

Les résultats attendus:

La mise en œuvre de ces 21 recommandations permettrait d'aboutir à un décollage du marché du véhicule électrique sur la totalité des segments clients.

L'étude distingue dans ce développement en trois étapes essentielles :

1. une première phase d'amorçage du marché, jusqu'en 2022, s'appuyant fortement sur les segments des usagers particuliers les plus accessibles(des ménages aisés habitant en maison individuelle et possédant plusieurs automobiles) ou sur ceux des grandes entreprises capables de s'adapter rapidement à l'électrique et de tirer profit d'un coût complet de possession inférieur au thermique.

2. à partir de 2023, une période de décollage massif du marché sur la majorité des segments, notamment grâce aux efforts consentis pour améliorer l'image de l'électrique et structurer un écosystème pouvant répondre à toutes les attentes (copropriété, rayon d'action pour les trajets les plus longs, revente...).

3. à partir de 2027, la pérennisation de la croissance conduisant à la maturité de la filière électrique.

Au terme de cette analyse, l'étude conclut à la possibilité d'atteindre en 2030 un parc automobile de 5,2 millions de véhicules particuliers électriques (dont 2 millions de véhicules hybrides rechargeables).

Source: Eude Wavestone consacrée au développement de la mobilité électrique pour l'Association Equilibre des énergies (plate-forme transversale qui fédère les acteurs de l'énergie, du bâtiment et de la mobilité). Etude réalisée à l'initiative de cinq membres (Bouygues Energies & Services, EDF, Enedis, Schneider Electric et Volkswagen Group France).


Eric Houguet, 30/04/2019
   
 

Environnement

 

• Un système de captation des particules liées à l'abrasion des plaquettes

• Les freins sont le premier émetteur de particules fines sur la route

• Le Volkswagen Tiguan eHybrid peut parcourir environ 50 km WLTP en électrique

• La Citroën ë-C4 électrique affiche une autonomie de 350 km en cycle WLTP

• La Volkswagen Arteon Shooting Brake adopte une motorisation hybride rechargeable

• La Volkswagen Arteon adopte une motorisation hybride rechargeable

• L'Opel Mokka-e électrique se décline en version purement électrique

• Le manque de simplicité du processus de recharge électrique constitue un frein

• Bonus écologique 2020: le bonus des véhicules électriques passe à 7 000 euros

• Le Lexus UX hybride roule en tout électrique 63,4 % du temps et 45,9 % de la distance

• Le système hybride e:HEV Honda recycle l’énergie produite par les freins

• L'Audi A6 Avant se décline en version hybride rechargeable

• Le Land Rover Discovery Sport PHEV affiche une autonomie électrique de 62 km

• Le Range Rover Evoque rechargeable affiche une autonomie électrique de 66 km

• Le robot mobile et autonome de recharge rapide Aiways recharge tout véhicule

• Le système de batterie est l'élément le plus crucial de la mobilité électrique

• Les batteries électriques usagées reconfigurées pour le stockage de l'énergie

• Le processus de pyrolyse permet de recycler des pneus usagés en matières premières

• Le Mercedes GLE Coupé 350 de 4MATIC peut parcourir 106 km NEDC en électrique

• La Seat Leon Sportstourer 1.5 litre TGI fonctionne au gaz naturel comprimé

• La Seat Leon 1.5 litre TGI fonctionne au gaz naturel comprimé

• Une borne de recharge rapide flexible jusqu’à 150 kW qui stocke une réserve d’énergie

• La Seat Leon Sportstourer ehybrid dispose d'une autonomie électrique de 60 km

• La Seat Leon hybride rechargeable dispose d'une autonomie électrique de 60 km

• Les batteries de Nissan Leaf utilisées comme réserves d'énergie mobiles

• L'obtention de biométhane à partir de déchets organiques en test

• Plus de 29 600 points de recharge électrique accessibles à tous en France

• La technologie de la pile à combustible à hydrogène BMW se projette à long terme

• Les centres de lavage collectent annuellement des centaines de tonnes de polluants

• La carrosserie d'une voiture transporte 240 g de polluants

• Un pulvérisateur de peinture sans air Toyota qui favorise la baisse des émissions de CO2

• Géographie des émissions automobiles de CO2 en France

• Le Renault Captur se décline en version bi-carburation essence et GPL

• La Renault Clio embarque un moteur bi-carburation essence et GPL

• Le Mercedes GLA hybride rechargeable affiche une autonomie électrique de 64-71 km

• Le Mercedes CLA Shooting Brake hybride rechargeable EQ Power débite 218 ch

• Le Mercedes CLA Coupé se décline en version hybride rechargeable EQ Power

• Bonus malus écologique 2020: le système taxe à partir de 138 g de CO2 WLTP

• Le cycle de mesures des émissions de CO2 des véhicules WLTP entre en vigueur

• La Renault Twingo Z.E. électrique affiche 180 kilomètres d'autonomie

• La BMW 330e Touring Hybride Rechargeable affiche une autonomie électrique de 65 km

• La Renault Mégane s’enrichit d'une motorisation hybride rechargeable

• Un carburant diesel composé d'huiles usées alimente le moteur 2.0l Ford EcoBlue

• Le moteur Suzuki 1.4 Boosterjet avec SHVS 48V améliore le rendement énergétique

• 18 582 véhicules hybrides rechargeables vendus en 2019 en France

• 42 763 véhicules électriques particuliers vendus en France en 2019

• Le Dacia Duster embarque un moteur bi-carburation essence et GPL

• La BMW X2 xDrive25e hybride rechargeable affiche une autonomie électrique de 57 km

• Le diesel ne représente que 34,12% du marché automobile français en 2019

• L'enveloppe des grains de café transformée en pièces automobiles

• Bonus malus écologique 2020: un système illisible de taxe à partir de 110 g de CO2


Voir tous les reportages

Voir les autres thèmes
 
 
Forums Participez aux forums
Avis Accédez aux avis
Newsletter Abonnez-vous à la newsletter
Shopping Contactez nos partenaires
Lexique automobile Consultez le lexique automobile
Annonces automobiles Déposez gratuitement votre annonce

 

Rechercher sur LaTribuneAuto.com

 

VOTRE VOITURE NEUVE JUSQU'À -41%

Achetez votre voiture avec une remise jusqu'à -41%.

 

SONDAGEVoir les résultats du sondage

Avez-vous l'intention de profiter du plan de soutien à l’automobile (prime à la conversion et/ou bonus écologique électriques ou hybrides rechargeables)?

Oui

Non

Nsp

 

 

Reportage : Retrouvez les nouveautés du Mondial Automobile de Francfort 2013

 

 

 

 

RSS Flux RSS  l  Qui sommes-nous  l  Lexique  l  Aide en ligne  l  Mentions légales  l  Contact  l  Annonceurs  l  Médias  l  Constructeurs  l  Ethique  l  Vie privée  l  Cookies  l  Rédacteur  l  Recrutement  l  Partenaires  l  Web agency

Copyright © LaTribuneAuto.com 2020

 

Abarth, Alfa Romeo, Alpine, Aston Martin, Audi, Bentley, Bmw, Bmwi, Bollore, Bugatti, Cadillac, Chevrolet, Chrysler, Citroen, Corvette, Cupra, Dacia, Daewoo, Daihatsu, Dodge, Ds, Ferrari, Fiat, Fisker, Ford, Honda, Hummer, Hyundai, Infiniti, Isuzu, Jaguar, Jeep, Kia, Lada, Lamborghini, Lancia, Land Rover, Lexus, Lotus, Maserati, Maybach, Mazda, Mclaren, Mercedes, Mg, Mini, Mitsubishi, Nissan, Opel, Peugeot, Pgo, Porsche, Renault, Rolls Royce, Rover, Saab, Santana, Seat, Skoda, Smart, Ssangyong, Subaru, Suzuki, Tesla, Toyota, Volkswagen, Volvo