La Tribune Auto, vous aider à choisir votre voiture

Restez connecté sur l’actualité automobile

 

Les ZFE font face à un déficit majeur d’acceptabilité

Impression Télécharger article Augmentez la taille du texte Diminuez la taille du texte

Les ZFE posent un problème d’injustice sociale

La logique des ZFE (Zones à Faibles Emissions) repose sur celle des normes Euro : une amélioration progressive des performances des véhicules équipés de moteurs thermiques.

Mises en place en 1992, les normes Euro fixent des niveaux maximums d'émission pour différents polluants.

Les niveaux maximums d'émission polluante seront progressivement abaissés au fur et à mesure que les performances des véhicules s'amélioreront.

Les normes Euro 1 de 1992 sont remplacées par les normes Euro 2 en 1996, les normes Euro 3 en 2000… et par les normes Euro 6d en janvier 2020.

Ces normes sont censées accompagner et encourager une évolution des constructeurs et des équipementiers automobiles.

Les ZFE ont quant un objectif complémentaire, à destination des automobilistes : accélérer le renouvellement du parc automobile pour diminuer les émissions polluantes. C'est-à-dire faire acheter plus de voitures aux consommateurs.

Les ZFE (Zones à Faibles Emissions) reposent sur une logique de territoires.

La part du revenu disponible consacré aux transports croit logiquement en fonction inverse de la taille de la ville.

Or il existe des inégalités profondes sur ce point. « Toutes les personnes n'ont pas les mêmes besoins de mobilité et n'ont pas le même accès à des choix de mobilité. Les centres-villes denses regroupent des personnes qui travaillent souvent à distance réduite de leur lieu de domicile (le besoin de mobilité domicile/travail est modeste) et bénéficient d'une offre pléthorique en zone hyperdense.

A l'inverse, des gens habitant en lointaine banlieue doivent souvent parcourir plusieurs dizaines de kilomètre par jour et disposent en revanche d'une offre de transports (collectif, taxi, ou mobilités douces) réduite ».
(Source : Laboratoire de la mobilité inclusive https://www.mobiliteinclusive.com/enquete-mobiliteemploi/).

Ces inégalités géographiques face à la mobilité se superposent aux inégalités sociales plus classiques. Et même s'il existe des exceptions importantes, les foyers modestes possèdent en général des véhicules plus anciens que les foyers aisés. En Ile de France, le département le plus pauvre, la Seine Saint-Denis compte 70 % de véhicules de catégorie inférieure à Crit'Air2 (qui sont interdits pendant les pics de pollution et qui devront théoriquement être remplacés en 2022). Dans les Hauts-de-Seine, département bien plus riches, ils ne sont que 48 %.

Le renouvellement d'une voiture fait peser un fardeau économique proportionnellement plus important sur les foyers modestes que sur les foyers plus aisés. (Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/grandparis/circulation-differenciee-plus-moitie-du-parc-automobile-francilien-est-concerne-1691094.html).

Le problème d'acceptabilité des ZFE est tel que les collectivités ont largement renoncé à sanctionner les contrevenants.

Lors des pics de pollutions, quelques agents sont placés en des lieux symboliques facilement accessibles (porte Maillot à Paris, par exemple). Mais pour l'essentiel, le respect de la règle n'est pas contrôlé.

Les promoteurs des ZFE demandent depuis des années à pouvoir mettre en place la vidéo-verbalisation.

Celle-ci n'est toujours pas mise en place alors que ce serait certainement nécessaire pour faire respecter les interdictions de circulation.

Le gouvernement retarde la vidéo-verbalisation car il anticipe que sa mise en application donnerait le signal d'un mouvement de contestation puissant. Le souvenir des gilets jaunes est cuisant. L'épisode des bonnets rouges, qui s'étaient mobilisés contre l'écotaxe, est dans toutes les têtes. Les opposants à l'écotaxe avaient détruit la plupart des portiques et des caméras, et amené l'annulation de l'écotaxe.

En cas de mise en place d'une vidéosurveillance automatisée des ZFE, il n'est pas impossible que des caméras de surveillance soient très rapidement vandalisées.

Source: Institut Brunoy - Pour une écologie des solutions - Septembre 2021

Eric Houguet, 28/10/2021
   
 

Economie

 

• Des City Store en centre-ville en complément des concessions automobiles

• L’industrie automobile est en pleine transformation en raison des législations

• Le coût économique des ZFE est prohibitif pour les automobilistes

• Les ZFE font face à un déficit majeur d’acceptabilité

• Toyota est la marque automobile la plus valorisée au monde en 2021

• La voiture partagée peut-elle satisfaire les besoins de mobilité de demain ?

• La réussite de la transition énergétique dépend de son acceptabilité par le consommateur

• Aiways estime que le propriétaire d'un véhicule électrique n'a pas besoin de concessionnaires

• La Toyota Yaris Cross certifiée « Origine France Garantie »

• La batterie lithium-ion représente seule un tiers du prix du véhicule électrique

• Le coût d’entretien d’une voiture électrique est inférieur de 30% à celui d’une thermique

• La durée de vie moyenne d’une voiture électrique est d'environ 10 ans

• La batterie est à la fois le cœur et le tendon d'Achille du véhicule électrique

• Des protections inférieures teintées dans la masse qui conservent la couleur en cas de choc

• Le coût de détention d’un véhicule électrique serait moins cher que le thermique

• Le coût de la distribution automobile représente plus du quart du prix de catalogue

• Le rétrofit électrique n'est pas pertinent au niveau économique sur une citadine

• Les zones à faibles émissions vont rendre les villes inaccessibles pour les publics fragiles

• Les voitures électriques coûteront moins chères que les thermiques au plus tard en 2027

• L'achat de fonctionnalités après l'achat du véhicule ouvre de nouveaux horizons

• L'achat de pièces détachées d'occasion s'inscrit progressivement dans les mœurs

• La cellule unifiée de la batterie devrait apporter une baisse de prix significative

• Toyota confirme son engagement dans l'important segment A européen

• Zones à faible émissions mobilité: la casse (auto) du siècle

• La digitalisation de l'achat de véhicules neufs s'accélère

• Toyota est la marque automobile la plus valorisée au monde en 2020

• La Toyota Yaris obtient la certification "Origine France Garantie"

• Le quadricycle électrique Citroën Ami incarne-t-il le futur de la mobilité urbaine?

• La monétisation des données représente une opportunité pour l’industrie automobile

• La prime à la conversion se recentre sur les ménages les plus modestes

• Les taxes acquittées par les usagers de la route ont atteint 72 milliards d'euros en 2019

• Le budget de l’automobiliste roulant en compacte diesel atteint 9 832 euros en 2019

• Le budget de l’automobiliste roulant en citadine essence atteint 7 029 euros en 2019

• L'industrie automobile face à une baisse des volumes les trois prochaines années

• La prime à la conversion inclut les véhicules Crit’air 3

• L'édition 2021 du salon de l'automobile de Genève est très incertaine

• Une formule de location longue durée variable ajustée aux kilomètres parcourus

• Les réseaux de distribution automobiles adoptent les mesures sanitaires strictes

• Le marché automobile France pourrait baisser de plus de 30% en 2020

• Volvo lance la prise de commande en ligne

• Un guide de bonnes pratiques des services de l'automobile contre le Covid-19

• La vente en ligne PSA permet de choisir, commander et régler un véhicule

• Le programme "Distributeur Virtuel" FCA vise à garder un lien avec les clients

• Le Mondial de l’Auto de Paris 2020 est annulé

• Quel marché automobile 2020 en France après le choc Coronavirus ?

• Un simulateur digital qui réduit le temps de développement des pneumatiques

• Le service après-vente Citroën accessible 24h/24 et 7j/7 grâce à une borne

• Le marché automobile des particuliers se réparti en dix catégories

• Les pièces détachées d'occasion permettent d'économiser jusqu'à 70 pourcent

• La Volkswagen Golf 8 est composée de plus de 2 700 pièces et composants

• Toyota est la marque automobile la plus valorisée au monde en 2019


Voir tous les reportages

Voir les autres thèmes
 
 
Forums Participez aux forums
Avis Accédez aux avis
Newsletter Abonnez-vous à la newsletter
Shopping Contactez nos partenaires
Lexique automobile Consultez le lexique automobile
Annonces automobiles Déposez gratuitement votre annonce

 

Rechercher sur LaTribuneAuto.com

 

VOTRE VOITURE NEUVE JUSQU'À -44%

Achetez votre voiture avec une remise jusqu'à -44%.

 

 

Reportage : Découvrez les news automobile de Genève 2016

 

 

 

 

RSS Flux RSS  l  Qui sommes-nous  l  Lexique  l  Aide en ligne  l  Mentions légales  l  Contact  l  Annonceurs  l  Médias  l  Constructeurs  l  Ethique  l  Vie privée  l  Cookies  l  Rédacteur  l  Recrutement  l  Partenaires  l  Web agency

Copyright © LaTribuneAuto.com 2021

 

Abarth, Aiways, Alfa Romeo, Alpine, Aston Martin, Audi, Bentley, Bmw, Bmwi, Bollore, Bugatti, Cadillac, Chevrolet, Chrysler, Citroen, Corvette, Cupra, Dacia, Daewoo, Daihatsu, Dodge, Ds, Ferrari, Fiat, Fisker, Ford, Honda, Hummer, Hyundai, Infiniti, Isuzu, Jaguar, Jeep, Kia, Lada, Lamborghini, Lancia, Land Rover, Lexus, Lotus, Maserati, Maybach, Mazda, Mclaren, Mercedes, Mg, Mini, Mitsubishi, Nissan, Opel, Peugeot, Pgo, Porsche, Renault, Rolls Royce, Rover, Saab, Santana, Seat, Seres, Skoda, Smart, Ssangyong, Subaru, Suzuki, Tesla, Toyota, Volkswagen, Volvo