La Tribune Auto, vous aider à choisir votre voiture
Recherche avance
Rechercher un véhicule
Valider

MAZDA MX-5

ÉVALUATION

 

Plaisir de conduire intense

Impression
Zoom
6.4

 

Espace

Comportement

Sécurité

Qualité

Environnement

  3/10

10/10

  7/10

  6/10

  6/10

 
Photo précédentePhoto suivante 18 Photos © Mazda
   

 

Restylé à l'occasion de son 20éme anniversaire, le Mazda MX-5 de troisième génération offre un plaisir de conduire intense.

Avec son moteur en position central avant, ses roues arrière motrices, son poids réduit, sa direction incisive et sa position de conduite abaissée, le conducteur a la sensation d'être assis sur la route au volant d'une sportive.

Le roadster Mazda offre un plaisir de conduite intense au conducteur.

La version restylée est fidèle au concept d'origine qui a fait du Mazda MX-5 le cabriolet sportif biplace le plus vendu au monde avec 850 000 voitures vendues en 20 ans.

Extérieurement, la ligne du roadster Mazda est résolument sportive. Son bouclier avant monobloc est agressif. A l'instar des autres nouvelles Mazda, il adopte une calandre de type pentagonal encadrée de nouveaux projecteurs inclinés vers l'intérieur en direction de la calandre. Les clignotants sont dissimulés dans les angles des projecteurs et pourvus d'optiques transparentes pour une plus grande qualité perçue.

A l'intérieur, de nouveaux matériaux ont fait leur apparition sur la voiture rehaussant légèrement la qualité perçue de l'intérieur ou les plastiques durs restent omniprésents et la qualité perçue limitée.

Question motorisation, le MX-5 reçoit un 1.8 MZR de 126 ch à 6 500 tr/mn couplé à une boîte de vitesses manuelle à 5 rapports.

Le roadster Mazda dispose d'un couple de 167 Nm à 4 500 tr/mn. Le véhicule atteint une vitesse maximale de 194 km/h et passe de 0 à 100 km/h en moins de 10 secondes. Malgré son poids réduit, ses consommations sont élevées. Comptez plus de 10 litres en ville et une consommation mixte de 7 litres.

Question équipement, le MX-5 est bien servi.

Au niveau sécurité, la version d'entrée de gamme « Elegance » reçoit l'ABS, un répartiteur électronique de freinage, un contrôle dynamique de stabilité (ESP), un antipatinage TCS et quatre airbags frontaux et latéraux.

Côté confort, il est équipé d'un verrouillage centralisé des portes par télécommande, de vitres électriques, de rétroviseurs électriques, d'une radio CD à commandes au volant, de jantes en alliage léger de 16 pouces, d'un saute-vent anti remous, d'une climatisation manuelle et d'une double sortie d'échappement.

La seconde finition « Elegance Cuir » propose en plus des sièges en cuir noir chauffants.

Question sécurité, on est à bord d'un roadster. Certains conducteurs ne relèveront que le plaisir de conduite intense à bord du MX-5, d'autres, plus sensible à la sécurité noteront en croisant sur la route des SUV, la position de conduite surbaissée, la légèreté de la voiture et la capote en toile caractéristiques des roadsters.

La précédente génération du MX-5 a été testée par l'Euro NCAP en 2002. A l'époque, le véhicule avait obtenu 4 étoiles sur 5 au crash test Euro NCAP pour la protection des passagers et une seule étoile pour la protection des piétons. Des résultats faibles qui ont amenés Mazda à renforcer la structure de la caisse, à inclure l'ESP et des airbags latéraux intégrés aux dossiers des sièges dans les équipements de la voiture. En cas de choc, ils protègent la poitrine et la tête des occupants du roadster.

La sécurité passive du véhicule comprend un compartiment passager en acier à haute résistance. De l'acier à ultra haute résistance est utilisé pour les barres de renfort des montants, pour les barres de protection intégrées dans les portes et pour les traverses de plancher indispensables en cas de chocs latéraux.

Au niveau du freinage, le MX-5 restylé est équipé de disques ventilés de 290 mm à l'avant et de disques pleins de 280 mm à l'arrière pour une meilleure réactivité au freinage.

Enfin, si la voiture optimise le plaisir de conduite du conducteur, question pratique, le MX-5 n'est pas dans la course. On est à bord d'un roadster. Le coffre est réduit à 150 litres, le siège conducteur qui ne se règle pas en hauteur ne permet pas d'installer un conducteur de plus d'1,8 mètre, les rangements sont millimétriques, et l'accès à bord peut être délicat pour certains conducteurs du fait de la position extrêmement basse des sièges.

Sur le Roadster, l'ouverture de la capote est entièrement manuelle.

Les amateurs de capote de toit électrique devront se rabattre sur le Roadster Coupé.

Dans sa version Roadster Coupé, le MX-5 est doté en série d'un toit rigide rétractable à verrouillage manuel qui s'ouvre en 12 secondes.

Le MX-5 est le cabriolet sportif biplace le plus vendu au monde. Il a sa place au Guinness Book.

Le Mazda MX-5 démarre à 23 600 euros en 1.8 litre Elegance. La version 1.8 MZR Elegance Cuir est à 24 600 euros. Avec 167 g de CO2 par km, le véhicule est dans la classe D de l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) et fait l'objet d'un malus écologique à l'achat de 750 euros.

Points forts / faibles


Ligne sportive
Châssis réactif
Direction précise
Roadster léger
Roues arrière motrices
Comportement
Agrément de conduite
Empattement court
Equipement de série
Rapport prix/équipement


Confort réduit
Faible qualité de finition
Coffre réduit
Très peu de rangements
Ouverture manuelle du toit
Réglages limités du volant

 

Mis ? jour le 21/02/2012

 

 

 

 
Lire les avis

 

 

Découvrez nos comparatifs

Cliquez ici pour accéder aux comparatifs.

 

 

Financement Simulez votre prt auto
Shopping Simulez votre assurance auto
Achat Votre voiture moins chre

 

 

Cote Obtenir les cotes
Coût Estimez les coûts
Comparatif Comparez avant d'acheter
Environnement Connaître les émissions de CO²

 

Evaluation : Dcouvrez le Grand C4 Picasso

 

 

RSS Flux RSS  l  Qui sommes-nous  l  Lexique  l  Aide en ligne  l  Mentions légales  l  Contact  l  Annonceurs  l  Médias  l  Constructeurs  l  Ethique  l  Vie prive  l  Cookies  l  Rédacteur  l  Recrutement  l  Partenaires  l  Web agency

Copyright © LaTribuneAuto.com 2021

 

Abarth, Aiways, Alfa Romeo, Alpine, Aston Martin, Audi, Bentley, Bmw, Bmwi, Bollore, Bugatti, Cadillac, Chevrolet, Chrysler, Citroen, Corvette, Cupra, Dacia, Daewoo, Daihatsu, Dodge, Ds, Ferrari, Fiat, Fisker, Ford, Honda, Hummer, Hyundai, Infiniti, Isuzu, Jaguar, Jeep, Kia, Lada, Lamborghini, Lancia, Land Rover, Lexus, Lotus, Maserati, Maybach, Mazda, Mclaren, Mercedes, Mg, Mini, Mitsubishi, Nissan, Opel, Peugeot, Pgo, Porsche, Renault, Rolls Royce, Rover, Saab, Santana, Seat, Skoda, Smart, Ssangyong, Subaru, Suzuki, Tesla, Toyota, Volkswagen, Volvo